SOCIÉTÉ

Forum des îles du Pacifique : l’incident entre la Chine et Nauru "un non-événement" pour Fritch


Vendredi 7 Septembre 2018 à 10:08 | Lu 552 fois

DIPLOMATIE – Le président de la Polynésie française est revenu sur les échanges houleux entre le président de Nauru, Baron Waqa, et le représentant de la République populaire de Chine au début des débats. Pour le chef du gouvernement polynésien, il s’agit d’un problème d’organisation.


Edouard Fritch au Forum. (Crédit photo : présidence de la Polynésie française)
Edouard Fritch au Forum. (Crédit photo : présidence de la Polynésie française)
L’ambiance a été tendue lors du Forum des îles du Pacifique. Ce sommet qui réunit les chefs d’état des îles du Pacifique s’est tenu à Nauru cette semaine. Dès l’ouverture des débats, plusieurs incidents ont émaillé la réunion.

Le premier a eu lieu entre Nauru, soutenue par Taiwan, et la Chine. Les deux pays tentent d’asseoir leur influence dans la région pacifique à l’aide de soutiens financiers apporté aux états en échange de leur reconnaissance. Nauru fait partie des 17 états qui reconnaissent encore Taiwan dans le monde.

>>> Lire aussi - Nauru ou le forum des incidents diplomatiques 

Lors de ce Forum, le chef de la délégation chinoise a voulu s’exprimer un membre de gouvernement. Le président nauruan, qui préside aussi le Forum en tant que pays hôte, lui a refusé la parole. Furieux, le diplomate chinois a quitté son siège.

Edouard Fritch, président de la Polynésie française, estime qu’il ne s’agit pas d’un incident diplomatique. Interrogé à ce sujet, il a déclaré : "Le président de séance avait en face de lui une quinzaine de pays. Naturellement, dans l’ordre du jour et de passage, il a donné la priorité à ceux représentés. La Chine est venue participer à ces discussions mais elle était représentée par des fonctionnaires… Ça a été la même chose d’ailleurs pour le représentant de la France car il s’agissait de l’ambassadeur qui est venu et qui n’a pas pu s’exprimer car la priorité a été donnée… C’est un non-événement."

>>> Lire aussi - Forum des îles du Pacifique : le Président de Nauru exige des excuses de la Chine

Un non-événement qui pourrait laisser des traces. Dans les jours qui ont suivi, Nauru a qualifié le comportement du représentant chinois d’insolent. De son côté, la Chine a demandé des excuses.

Le président de la Polynésie française voit dans cet accrochage la représentation de la compétition qui existe entre la Chine et Taiwan dans le Pacifique. Pour Edouard Fritch, impossible, à l’heure actuelle, de développer économiquement la région sans ces deux pays. Le chef du gouvernement souligne : "Aujourd’hui dans le Pacifique, on ne peut pas se passer de la présence des Chinois ou de la présence de Chinois de Taiwan. Ils sont actifs. Ils participent à l’économique de ces pays. Ils soutiennent les différents gouvernements."

Le président a assuré que les difficultés diplomatiques entre les deux pays ne concernent pas le Forum des îles du Pacifique "d'une façon générale".
Rédaction web 








Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 17 Octobre 2018 - 14:19 200 chômeurs dans la "course à l'emploi" jeudi

SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | CULTURE | HEIVA 2018 | BUZZ | MONDE | SPORT | POLITIQUE | Digital Festival Tahiti | Hawaiki Nui | Tahiti Pro Teahupoo | Mister Tahiti | Festival des îles | RECORD DU MONDE UKULELE | FenuaHeroes | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | VA'A PORTRAITS | TAHITI VA'A 2018