SOCIÉTÉ

Forbes fait l'éloge du St Regis de Bora Bora


Lundi 6 Mars 2017 à 12:30 | Lu 9458 fois

TOURISME - Sous le titre, "10 ans plus tard, le St Regis Bora Bora est-il toujours le meilleur hôtel de Polynésie Française ?" le magazine Forbes dresse un état des lieux de ce prestigieux hôtel.


Crédit photo: Google Earth
Crédit photo: Google Earth
"Cela fait 10 ans que le St. Regis Bora Bora a dévoilé ses bungalows sur l'eau au monde. Et désormais, les palaces autour du monde ont adopté ce concept". Mais peuvent-ils rivaliser? s'interroge Breanna Wilson, la journaliste du magazine Forbes.

Rendant à César ce qui appartient à César, la journaliste précise toutefois que le concept des bungalows sur l'eau n'ont pas été initié par le St Regis à Bora Bora, "mais à Moorea au Club Bali Hai dans les années 60".

Pourtant selon elle, lorsque l'on pense bungalow sur l'eau c'est tout de suite l'hôtel St Regis qui vient à l'esprit. Pourquoi se questionne t-elle. Et bien tout d'abord, "parce que les bungalows du St Regis figurent parmi les plus grands que ceux proposés dans les autres hôtels." Et de faire un comparatif avec les autres établissements de Polynésie française.

Autre atout du St Regis, sa gastronomie, "Le Lagoon restaurant by Jean-Georges, est le seul de Bora Bora qui porte le nom d'un chef de renommée mondiale. Au-delà d'avoir gagné trois étoiles Michelin et de nombreux prix de la Fondation James Beard, le Français Jean-Georges Vongerichten est auteur de livres de cuisine, (...) et un chef cuisinier connu dans le monde entier, synonyme de cuisine de classe mondiale".

Mais ce n'est pas tout. Le personnel et les services proposés, sont pour la journaliste "le plus" qui fait la différence avec les autres établissements."Vous aurez n'importe quoi, n'importe quand, et cela quand vous le désirez" explique t-elle. Précisant, "il y a juste un chiffre à composer pour avoir accès à votre majordome personnel."

Seul petit bémol, l'éloignement qui pourrait décourager les touristes américains. "Plus facile d'accès que les Maldives quand l'on est aux Etats Unis, mais plus loin que Hawaï", Forbes conseille d'emprunter la compagnie locale Air Tahiti Nui pour se rendre à Papeete, puis Air Tahiti pour se rendre à Bora Bora. "Voyez, ce n'est pas compliqué" relativise Breanna Wilson en conclusion.
 
Rédaction Web







Dans la même rubrique :
< >

SOCIÉTÉ | TAHITI VA'A 2017 | VA'A PORTRAITS | FenuaHeroes | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | HawaikiNuiVaa2017