POLITIQUE

Feu vert unanime du Sénat à une réforme du statut de la Polynésie


Mardi 19 Février 2019 à 10:05

TOILETTAGE - Le Sénat a donné son feu vert mardi à une réforme du statut d'autonomie de la Polynésie française qui reconnaît le rôle joué par ce territoire dans le développement de la capacité de dissuasion nucléaire française. Les textes doivent à présent être étudiés par l'Assemblée nationale.


Le projet de loi organique modifiant le statut de la Polynésie française a été adopté, mardi au Sénat, en première lecture à l'unanimité, lors d'un vote solennel, par 343 voix. Dans la foulée, le Sénat a également adopté à main levée un second texte, portant "diverses dispositions institutionnelles" en Polynésie. Les deux textes doivent encore être adoptés par l'Assemblée nationale.

"L'unanimité démontre que les deux textes sont de grande qualité", a estimé la ministre des Outre-mer Annick Girardin, soulignant qu'ils "marquent un renouveau des relations entre l'Etat et la Polynésie française".
La mesure phare du projet de loi organique confirme, dans son article premier, "la reconnaissance de la contribution de la Polynésie française à la construction de la capacité de dissuasion nucléaire et à la défense de la Nation" et rappelle que les conséquences "doivent être prises en compte dans tous les domaines".

Cette reconnaissance est "profondément symbolique et largement méritée, pour ne pas dire légitime", a déclaré la sénatrice Lana Tetuanui, qui s'est également dite "soulagée de l'aboutissement de plusieurs mois de travail".

Pour le président Edouard Fritch, qui "salue le vote unanime du Sénat" par voie de communiqué, "cette unanimité traduit bien le dialogue permanent et la confiance réciproque qui se sont installés dans les relations avec l’Etat, notamment avec la ministre des Outre-mer, mais aussi avec l’ensemble des groupes politiques du Sénat".

Quant au président de l'assemblée de la Polynésie, Gaston Tong Sang, qui a également participé à Paris aux discussions préalables à l'adoption de ces textes, il "se réjouit", par voie de communiqué, "de l’esprit d’ouverture et de dialogue qui a guidé les débats et les discussions entre les autorités du Pays et de l’État et ayant abouti au vote favorable unanime de la chambre haute du Parlement". Il est persuadé que l’Assemblée nationale, qui débutera l'étude de ces textes à la fin du mois de mars, "rejoindra la position du Sénat".

Le gouvernement local a déjà prévu une mission parlementaire pour s’assurer de la bonne conduite des applications du texte au fenua.
 
Rédaction web avec AFP, Eric Dupuy et communiqués






SOCIÉTÉ | Miss France 2019 | FAITS DIVERS | CULTURE | BUZZ | MONDE | SPORT | POLITIQUE | Européennes 2019 | Pharmacies et Médecins de Garde | FenuaHeroes