CULTURE

Esmeralda envoûte le Grand Théâtre


Dimanche 27 Mai 2018 à 12:26 | Lu 1208 fois

DANSE - Amour et haine, foi et péché, ordre et transgression : les dichotomies chères à Victor Hugo ont été transcendées sur scène, vendredi et samedi soir. Andréa Dance School a frappé fort !


Esmeralda - Photo : Mike Leyral
Esmeralda - Photo : Mike Leyral
L'école de danse s'attaque à un monument : Notre-Dame de Paris. Et les danseurs sont à la hauteur du chef-d'oeuvre hugolien et de la célèbre comédie musicale de Luc Plamondon et Richard Cocciante.

La candeur volcanique d'Esmeralda illumine le grand théâtre... ou plutôt le parvis de la cathédrale, recréé par le décorateur Rémi Crochemore. Un mois et demi de travail pour un résultant plus vrai que nature. 
 

Quasimodo - Photo : Mike Leyral
Quasimodo - Photo : Mike Leyral
Les personnages principaux chantent en playback la comédie musicale avec un étonnant réalisme. Quasimodo est certes un peu trop beau pour être vrai, mais il sait quitter son énorme bosse pour des démonstrations de hip hop survoltées. 

Mention spéciale au prêtre Frollo, une jeune homme habité par son rôle, déchiré par son amour interdit pour Esmeralda.

Andrea Dance School est sans doute la moins classique des écoles de danse : modern'jazz et hip hop façonnent les tableaux les plus spectaculaires. Un spectacle de très haut niveau.
 












Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 16 Novembre 2018 - 15:30 Les matahiapo exposent à la résidence New Mahana

SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | CULTURE | HEIVA 2018 | BUZZ | MONDE | SPORT | POLITIQUE | Hawaiki Nui | Beach soccer | Tahiti Pro Teahupoo | Digital Festival Tahiti | Mister Tahiti | Festival des îles | RECORD DU MONDE UKULELE | FenuaHeroes | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | VA'A PORTRAITS | TAHITI VA'A 2018