POLITIQUE

Electricité : le Tavini dénonce la manœuvre du gouvernement


Mercredi 3 Octobre 2018 à 09:10

ASSEMBLÉE DE LA POLYNÉSIE – Le projet de loi du Pays sur la création d’un fonds de solidarité et de péréquation de l’électricité soumis par le Tavini a été suspendu ce mardi en commission. Le parti indépendantiste dénonce une manœuvre politique.


Antony Geros, président du groupe Tavini à l'assemblée. Crédit Tahiti Nui Télévision
Antony Geros, président du groupe Tavini à l'assemblée. Crédit Tahiti Nui Télévision
Ambiance électrique, ce mardi à l’assemblée de la Polynésie française. Le projet de loi du Pays sur la création d’un fonds de solidarité et de péréquation de l’électricité porté par le Tavini, et soutenu par le Tahoeraa, a été rejeté de l’ordre du jour de la commission de l’Énergie, suite à un courrier du président du Pays adressé la veille à la présidente de cette commission, l’élue Tahoeraa Teura Iriti.

Dans ce courrier, Édouard Fritch explique que : "En l’état, le texte proposé comporte des faiblesses suffisantes pour justifier de sa suspension, dans l’attente d’un projet de loi du Pays émanant du gouvernement. Les deux textes pourront alors être examinés conjointement par la commission de l’équipement, de l’urbanisme, de l’énergie et des transports terrestres et maritimes".

Si le gouvernement semble ne pas complètement fermer la porte à ce texte, du côté du parti indépendantiste, on s’insurge et on dénonce une manœuvre politique. "Ça fait trois ans que ce texte est attendu, et même plus de trois ans aujourd’hui que l’EDT organise une péréquation maison et que cette péréquation mérite de la transparence et qu’elle puisse être étendue au titre de l’équité de l’ensemble des usagers d’électricité de Polynésie, s’est indigné Antony Géros, président du groupe Tavini à l’assemblée. Malheureusement aucun texte n’a été présenté par quelconque gouvernement. Nous avons donc pris le taureau par les cornes et nous avons rédigé un texte avec des techniciens très compétents pour pouvoir aider le Pays à mettre en œuvre cette péréquation. Et voilà le résultat, on traite ce dossier uniquement par l’ornière d’un dossier politique."

Selon le parti indépendantiste, le texte suit pourtant les préconisations de la Chambre territoriale des comptes ainsi que de la Commission de régulation de l’Energie pour éviter des augmentations du tarif de l’électricité.

Rédaction web (Interview Thomas Chabrol)






SOCIÉTÉ | Miss France 2019 | FAITS DIVERS | CULTURE | BUZZ | MONDE | SPORT | POLITIQUE | Européennes 2019 | Pharmacies et Médecins de Garde | FenuaHeroes