SOCIÉTÉ

Des maisons de quartiers pour favoriser la cohésion sociale


Jeudi 8 Décembre 2016 à 17:40 | Lu 1604 fois

SOCIAL - Trois maisons de quartiers de Papeete, situés à Tipaerui et à la Mission ont été inaugurées ce matin. Des établissement équipés et adaptés aux besoins des habitants, et dont le but est de faciliter la cohésion sociale dans les quartiers difficiles. Un projet qui fait partie du contrat de ville entre le Pays et l'Etat.


Crédit photo: TNTV
Crédit photo: TNTV
C’est la deuxième maison de quartier destinée aux habitants de Pinai, un lieu où ils pourront organiser formations, activités sportives, socio-éducative, culturelles ou simplement se retrouver. Plus de 100 millions ont été nécessaire à l'aboutissement de ces projets, financés en grande partie par le contrat de ville et l’Etat.

Mariano Teihotaata est le responsable de la maison de quartier, il nous explique ce que les riverains pourront y faire. "C'est un lieu pour accueillir les associations afin qu'elles puissent y tenir des réunions et organiser des manifestations. C'est ouvert à tout le monde, à toute la population de Tipaerui".

Outre les loisirs et réunions, la maison de quartier pourra accueillir des formations. "Ce qui veulent donner des formations à ceux du quartier comme la cuisine, la couture, on est prêt à les accueillir." Pour Mariano, "il est très important de sortir les jeunes de l'oisiveté."

Ceux qui par manque de place chez eux voudrait utiliser une des salles de la maison de quartier pour célébrer des anniversaires ou des mariages, peuvent en faire la demande, mais, "l'alcool est interdit" précise Mariano, prenant les devants.

Philomene Onee habite Tipaerui et fréquente la maison de quartier. "Nous faisons du fitness, de la cuisine et de la marche nordique. Cela nous apporte beaucoup de bien et nous fait sortir de la maison, surtout pour celles qui ne travaillent pas." Ce qu'elle souhaite, "que beaucoup de mamans viennent nous rejoindre, qu'elles voient ce qu'on fait et qu'elles suivent des activités." Pour participer aux activités, il suffit de s'inscrire pour un coût de 1000 Fcfp l'année. Meilleur marché, cela n'existe pas.
 
Rédaction Web avec  Oriano Tefau et Juliano Tautu

Interview de René Bidal, haut commissaire


Interview de Michel Buillard, maire de Papeete








Dans la même rubrique :
< >

Lundi 11 Décembre 2017 - 18:01 Sept cas confirmés de salmonellose

SOCIÉTÉ | TAHITI VA'A 2017 | VA'A PORTRAITS | FenuaHeroes | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | HawaikiNuiVaa2017