SOCIÉTÉ

Des instruments de musique pour les enfants du centre Papa Nui


Mercredi 6 Septembre 2017 à 16:08 | Lu 837 fois

SOLIDARITE - Les enfants du Centre Papa Nui ont eu une agréable surprise ce mercredi. Eux qui s'étaient fait dérober leurs instruments de musique suite à un cambriolage, début août, ont reçu de la main de Juju de Tahiti, de nouveaux instruments.


Crédit photo: TNTV
Crédit photo: TNTV
Juju de Tahiti que l'on pourrait hâtivement qualifier "d'originale" cache un grand cœur. Emue par la mésaventure du centre Papa Nui, elle a organisé une cagnotte. Le fruit de cette collecte lui a permis de racheter des instruments à l'association Tupuna Culture, qui les lui a cédé à petit prix, et ce mercredi, elle les a remis en mains propres aux enfants du centre Papa Nui.

"C'était la rentrée des classes et je me suis dit qu'il fallait faire quelque chose pour ces enfants trisomiques" déclare-t-elle, vêtue d'un ensemble fait de papier journal, car Juju est aussi une spécialiste du recyclage et défend des causes environnementales. Il suffit de jeter un œil sur sa page FaceBook pour s'en convaincre.

Crédit photo: TNTV
Crédit photo: TNTV
Pour les enfants du Centre Papa Nui, le vol de leurs instruments de musique, c'était une part d'eux même qu'on leur enlevait, une part de leur joie de vivre. "On jouait du kamaka, du ukulele, de la guitare, du toere, on chantait, et on dansait.", explique l'un des pensionnaires.

Pour ces enfants et jeunes adultes "hors normes", la pratique d'un instrument de musique facilite la concentration,  l'écoute et surtout développe la confiance en soi. "C'est un vrai plaisir partagé, c'est ludique et en plus cela leur permet de représenter leur structure, non pas en terme de difficulté, mais en terme de compétence.", explique Stéphane Marandin, directeur du centre Papa Nui.

"Nous avons eu pas mal de soutien suite au cambriolage. Des gens se sont manifesté et nous ont soutenu moralement et financièrement, au travers de l'achat de matériel. Cela nous a donné encore plus de courage et d'envie de continuer".

Il aurait été dommage de baisser les bras. Car les enfants avait un projet: créer un groupe de danse et de musique afin de se produire lors du prochain Tota Tour. Projet compromis depuis la perte de leurs instruments. Heureusement, les bonnes âmes existent encore à Tahiti, et désormais plus rien ne s'oppose à ce que les artistes entrent en scène en mars 2018.
 
Rédaction Web avec Tamara Sentis et Esther Parau-Cordette







Dans la même rubrique :
< >

SOCIÉTÉ | TAHITI VA'A 2017 | VA'A PORTRAITS | FenuaHeroes | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | HawaikiNuiVaa2017