SOCIÉTÉ

Des habitants de la Presqu’île appellent au respect des plages


Mercredi 10 Avril 2019 à 16:12

ENVIRONNEMENT – Des habitants de la Presqu’île, habitués à passer derrière les pollueurs pour nettoyer la plage de Vairao, n’en peuvent plus et lancent un appel au respect de leur plage et par extension, de l’environnement en général.


Bernadette et quelques autres bénévoles ont nettoyé ce mercredi la plage de Vairao, comme ils le font régulièrement. (crédit photo : Tahiti Nui Télévision)
Bernadette et quelques autres bénévoles ont nettoyé ce mercredi la plage de Vairao, comme ils le font régulièrement. (crédit photo : Tahiti Nui Télévision)
Bernadette Taputu Wasna fait partie des quelques habitants de la Presqu’île qui donnent bénévolement de leur temps pour nettoyer ce bout d’île. Ce mercredi, ils étaient une poignée à avoir sorti les sacs poubelles, les gants et les râteaux afin de rafraîchir la plage de sable blanc de Vairao.
 
"Ici nous sommes sur la plus belle plage de la Presqu’île et les gens ne la respectent pas, déplore Bernadette. Elle est tellement belle. Ils viennent faire la fête ici, ils viennent en pique-nique avec leurs enfants en bas âge, c’est magnifique ! On ne leur demande pas de ne plus venir, on leur demande juste de repartir avec leurs déchets."
 
 

Une partie des déchets ramassés ce mercredi sur la plage de Vairao. (crédit photo : Tahiti Nui Télévision)
Une partie des déchets ramassés ce mercredi sur la plage de Vairao. (crédit photo : Tahiti Nui Télévision)
Parmi les nombreux déchets qu’ils ont ramassés : du plastique, des tessons de bouteilles, des canettes et bien d’autres détritus, parfois cachés dans le sable…
 
"Aujourd’hui on ne se rend pas compte de cet incivisme, reprend Bernadette. De jeter littéralement nos déchets, que ce soit en bord de route, en bord de mer, dans les ruisseaux, dans les caniveaux, dans les rivières, tous ces déchets finissent un jour dans les lagons. Donc ça veut dire que ce sont les petits poissons qui vont les manger et nous on va consommer ces petits poissons un jour. On s’inquiète aujourd’hui qu’on a des maladies qu’on a du mal à soigner. Je pense que la responsabilité est à chacun, donc je lance un appel de civisme à chacun."
 
Rédaction web avec Mata Ihorai






SOCIÉTÉ | Miss France 2019 | Hura tapairu 2018 | FAITS DIVERS | CULTURE | BUZZ | MONDE | SPORT | POLITIQUE | HEIVA 2018 | Hawaiki Nui | Beach soccer | Tahiti Pro Teahupoo | Digital Festival Tahiti | Mister Tahiti | Festival des îles | RECORD DU MONDE UKULELE | FenuaHeroes | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | VA'A PORTRAITS | TAHITI VA'A 2018 | Européennes 2019