SOCIÉTÉ

Des garçons au féminin


Samedi 2 Juin 2018 à 12:41 | Lu 5538 fois

TRANSGENRE - "Les étoiles me suffisent". C’est le titre d’un documentaire qui nous plonge dans le quotidien de jeunes hommes efféminés, ceux qu’on appelle parfois les rae rae. Un film de 54 minutes intimiste qui aura mis trois ans à aboutir.


Pendant 54 mn, le spectateur plonge dans le quotidien de Mahana, Vainoa et Tumata. Equipée chacune d’une caméra embarquée, partagent leurs joies, leurs espérances mais aussi leurs difficultés à intégrer la société.
          
 "Ce n’est pas facile tous les jours, on a quand même de la chance d'être en Polynésie, par rapport aux autres pays, mais on a envie d'être mieux acceptées encore, car on subit des insultes, on essuie des refus concernant certains emplois." explique Tumata Tauraatua
 
Il aura fallu trois ans voir le film aboutir. Une expérience enrichissante pour chacune d’elle. Elle leur a permis de s’exprimer pour tenter de changer le regard des autres envers les transgenres polynésiens.
 
"Cela m'a apporté beaucoup de choses par rapport à ma famille, parce que c'est une situation où l'on ouvre ses portes, son quotidien." rapporte Vainoa Temahu

"Au delà de ces blagues, de ces rigolades, il y a une souffrance pour tous, mais on ne s'en rend pas forcément compte, car ils n'en montrent rien. Trois années étaient vraiment nécessaire pour moi, pour comprendre leur complexité, et encore, je n'ai toujours pas compris." assure Eliane Koller, la réalisatrice.
 
Le film met en évidence un désir commun : être reconnu en tant que femme. Un vœu qui devient possible au plan juridique. Et cela sans plus avoir recours au traitement hormonal et chirurgical.

"Suite à une condamnation par la Cour européenne des droits de l'Homme, la jurisprudence a changé, le législateur est intervenu par le biais d'une loi de 2016, et désormais, il suffit que la personne soit connue de son entourage et se présente aux yeux de tous comme étant soit un homme, si c'est qu'elle pense, soit une femme, puisque la transsexualité fonctionne dans les deux genres." explique Emmanuelle Pouget, juriste.
 
La projection a conquis la salle. Pour certains, il reste encore à réapprendre à voir les humains comme ils sont : les femmes, les hommes, et les transgenres.

Ce film sera diffusé sur votre chaine Tahiti Nui Télévision mercredi 6 juin à 19h25.
 
Rédaction web avec Oriano Tefau






SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | CULTURE | HEIVA 2018 | BUZZ | MONDE | SPORT | POLITIQUE | Hawaiki Nui | Beach soccer | Tahiti Pro Teahupoo | Digital Festival Tahiti | Mister Tahiti | Festival des îles | RECORD DU MONDE UKULELE | FenuaHeroes | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | VA'A PORTRAITS | TAHITI VA'A 2018