SOCIÉTÉ

Des exonérations pour booster la consommation des ménages


Jeudi 5 Janvier 2017 à 17:47 | Lu 3671 fois

CONSOMMATION - Cette année 2017 débute par une bonne nouvelle pour les consommateurs. Vêtements, deux-roues d'une puissance maximale de 125 cm3 et voitures de petite cylindrée bénéficient d’une exonération de droits et taxes à l’importation depuis le 1er janvier 2017. C'est Tahiti News qui le relève aujourd'hui. Ces exonérations vont de 2 à 13% selon la provenance du produit et devraient se répercuter directement sur les prix.


Crédit photo: DR
Crédit photo: DR
Emma, employée chez un concessionnaire de deux roues nous explique que si les prix vont baisser globalement sur pas mal de deux roues, cela dépendra aussi de leur provenance. "Si le produit vient d'Europe, la baisse ne se ressentira pas trop. (Ndlr: l'exonération pour des produits européens est de 2%). Mais la baisse ne se fera pas de suite. On va prendre un peu de temps pour appliquer celles-ci. Par exemple, sur l'ancien stock que nous avons, nous ne jouerons pas le jeu, puisque les taxes ont déjà été payées. Les prix resteront les mêmes. Par contre, sur le nouvel arrivage, comme nous n'aurons plus de taxes à acquitter, à ce moment là nous baisserons les prix."

L'exonération est également applicable sur les voitures de moins de 4 chevaux. Et les concessionnaires la répercuteront sur les prix, comme nous le confirme Jacques Solari, Pdg du groupe Sopadep et pdt du syndicat des concessionnaires automobiles. "Il y aura une répercussion pour le consommateur, puisqu'il y a une baisse de certaines taxes sur les véhicules de moins de quatre chevaux".  Léger bémol, "la baisse ne sera pas immédiate, puisque nous n'avons pas encore reçu de véhicules de moins de quatre chevaux. Il faudra un certain temps pour que ces véhicules soient commandés et arrivent sur le territoire. C'est à ce moment là que la répercussion sur les prix se fera".

Cette baisse sera de l'ordre de 15 à 20%. "Le but c'est de rendre accessibles des petits véhicules à des consommateurs qui ne pouvaient pas jusqu'à présent s'en offrir, puisque les prix étaient un peu élevés et donc nous allons répercuter cette baisse, en espérant que cela relancera le marché de l'automobile."

Ces exonérations ont un coût pour le gouvernement, plus exactement un manque à gagner de 600 millions de francs. Mais l'un dans l'autre, le Pays devrait s'y retrouver car cette mesure devrait booster la consommation des ménages
 
Rédaction Web Laure Philiber et Juliano Tautu. 







Dans la même rubrique :
< >

Lundi 18 Décembre 2017 - 10:12 Les pensions de famille plus sollicitées en 2016

SOCIÉTÉ | TAHITI VA'A 2017 | VA'A PORTRAITS | FenuaHeroes | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | HawaikiNuiVaa2017