SOCIÉTÉ

Des délais plus courts pour obtenir la carte de l’agriculture et de la pêche lagonaire


Mercredi 27 Septembre 2017 à 16:06 | Lu 394 fois

SECTEUR PRIMAIRE - Le ministre du Développement des ressources primaires a relevé plusieurs problématiques liées à l’obtention de la carte de l’agriculture et de la pêche lagonaire. Pour faciliter l’accès au registre, plusieurs nouvelles mesures ont été proposées, afin de réduire les délais d’instruction des demandes d’inscription.


Crédit photo: TNTV
Crédit photo: TNTV
Ainsi, la chambre d’agriculture et de la pêche lagonaire (CAPL) aura la possibilité de réaliser elle-même ses enquêtes sur le terrain. La CAPL ne sera plus contrainte de faire effectuer cette tâche par un autre service technique.

De plus, il a été proposer de retirer à un porteur de projet qui n’a pas respecté son engagement écrit lors de sa première inscription au registre, la possibilité de renouveler une carte provisoire et ainsi bénéficier sur une trop longue période des avantages de la carte, en particulier en matière de fret.

En effet, lors d’un démarrage d’activité, il a été estimé qu’une durée de deux ans est suffisante pour atteindre le seuil des points requis pour l’obtention d’une carte agricole.

En outre, la CAPL, ne se verra plus contrainte de réinscrire, l’année suivante, un porteur de projet ou un professionnel qui aurait été préalablement radié de la chambre pour des raisons graves. La mise en place d’un délai de réinscription permettra d’éviter les difficultés que la chambre pourrait rencontrer dans ce domaine.

Enfin, la liste des pièces à fournir pour compléter une demande d’inscription provisoire au registre, a été modifiée, en tenant compte des particularités que pourrait présenter un porteur de projet au démarrage de son activité,

Dans le même registre, le conseil des ministres s'est penché sur des modifications pour l’obtention de la carte agricole et la création d’une carte agricole provisoire

Pour l’accès à la carte agricole, pour les porteurs de projets et les professionnels de l’agriculture et de la pêche lagonaire, plusieurs modifications ont été proposées. Les porteurs de projets pourront s’inscrire au registre des porteurs de projet et obtenir une carte agricole provisoire. Cette carte permettra l’accès aux avantages, notamment la prise en charge du fret et la possibilité de solliciter une aide pour la réalisation d’un projet agricole.

Pour limiter les difficultés de réinscription de la carte agricole ou de la carte provisoire, la durée de validité sera dorénavant de deux ans. Cela donnera le temps nécessaire aux professionnels du secteur et aux porteurs de projets de monter leur projet. Le paiement de la quittance obligatoire à fournir à la Chambre d’agriculture et de la pêche lagonaire (CAPL) a par ailleurs été retiré et les moyens de paiement des cotisations ont été diversifiés.

 
Rédaction web avec communiqué







Dans la même rubrique :
< >

SOCIÉTÉ | TAHITI VA'A 2017 | VA'A PORTRAITS | FenuaHeroes | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | HawaikiNuiVaa2017