Epidémie de dengue 2

Dengue 2 : une cellule de coordination mise en place


Jeudi 25 Avril 2019 à 10:47

SANTÉ - Afin de freiner l’intensification de l'épidémie de dengue de type 2 et éviter la propagation sur les îles non touchées, une cellule de coordination a été mise en place.


Image d'illustration (Crédit photo : Pixabay)
Image d'illustration (Crédit photo : Pixabay)
Suite à la confirmation de plusieurs cas autochtones de dengue de type 2, non liés entre eux et disséminés sur plusieurs communes, une épidémie de dengue a été déclarée sur l’île de Tahiti le 11 avril dernier. La dengue de type 2 n'ayant pas circulé dans le Pays depuis l'an 2000, la population est faiblement immunisée et l’épidémie pourrait être de grande ampleur. Aussi, afin de freiner l’intensification de cette épidémie et éviter la propagation sur les îles non touchées, une cellule de coordination a été mise en place. Cette cellule coordonnera l’ensemble des actions à mettre en œuvre sur les cinq domaines suivants : surveillance et alerte, lutte anti-vectorielle, offre de soins, prévention et communication.

>> Lire aussi : Épidémie de dengue 2 : 12 cas confirmés

Concernant la surveillance et l’alerte, en plus des surveillances par le réseau des médecins sentinelles et le réseau des laboratoires, une attention particulière sera portée à la survenue de cas en dehors de Tahiti. Une surveillance des cas hospitalisés et sévères se poursuivra pour détecter précocement les symptômes inhabituels, évaluer la sévérité de l’épidémie, et ajuster la prise en charge médicale et l’offre de soins.

Concernant la lutte anti-vectorielle, la participation des communes est nécessaire dans la recherche et l’élimination des gîtes larvaires autour du foyer des cas identifiés. Les maires des communes concernées sont ainsi sollicités pour mettre en œuvre leur plan communal de sauvegarde.
 
Concernant la prévention, afin de protéger les îles non touchées par l’épidémie, la participation des services relatifs aux transports et au tourisme est sollicitée pour alerter les voyageurs à destination des îles non touchées de la conduite à tenir. L’objectif est de protéger ces îles d’une extension de l’épidémie en demandant aux malades de consulter immédiatement, de se protéger des piqûres de moustiques et d’éviter les déplacements. La population est encouragée à consulter un médecin dès les premiers signes pouvant faire penser à la dengue et à éliminer les gîtes larvaires.
 
Conseil des ministres

Les autres sujets dans le compte-rendu du conseil des ministres :
  • Séminaire public-privé pour penser le service public fiscal de demain
  • Maintien du prix des hydrocarbures au 1er mai
  • Autorisation d’importation de concentré d’ananas
  • Evolution réglementaire du code de l’aménagement de la Polynésie française relative aux concessions d’aménagement
  • Fréquentation touristique : hausse de 31% en janvier
  • Tableau de bord du tourisme de l’année 2018
  • Ouverture de la pêche aux holothuries dans les îles de Makemo et Marutea Nord
  • Salon du Tifaifai du 29 avril au 5 mai
  • Séminaire Areho sur les escargots partulas
  • Culture : soutien aux associations 
  • Livret d’information sur le dispositif d’indemnisation des victimes des essais nucléaires
  • Des œufs de moustiques stériles importés pour l’Institut Louis Malardé
  • Convention annuelle de soutien aux constructions scolaires






Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 12 Juin 2019 - 10:33 Dengue 2 : 63 cas autochtones et 2 cas importés

Nescafé star | Miss Dragon 2019 | Epidémie de dengue 2 | Tahiti Fashion Week