SOCIÉTÉ

Dengue 2 : un état d'alerte sanitaire déclaré


Mercredi 27 Juin 2018 à 16:24 | Lu 893 fois

SANTE - Pour faciliter la lutte contre les moustiques et éviter une épidémie de dengue 2, le conseil des ministres a décidé de lancer une alerte sanitaire.


La direction de la Santé souhaite étendre la zone de pulvérisation d'environ 3 kilomètres. Crédit : Tahiti Nui Télévision
La direction de la Santé souhaite étendre la zone de pulvérisation d'environ 3 kilomètres. Crédit : Tahiti Nui Télévision
La semaine dernière, un second cas de dengue 2 autochtone a été diagnostiqué à Raiatea. Il s'agit d'une voisine du premier cas.  Dans le quartier, c'est l'inquiétude : "Il faut les mettre en quarantaine, demande une habitante. On s'inquiète."
 
La dengue de type 2 n'ayant pas circulé en Polynésie française depuis l'an 2000, la population est faiblement immunisée et cet événement pourrait entraîner une épidémie de grande ampleur. Ce sérotype peut être considéré comme un nouveau germe sur le territoire.

Depuis  une semaine, les agents du service de l'hygiène effectuent des pulvérisations. Avec ce nouveau cas, la direction de la Santé souhaite étendre la zone de pulvérisation d'environ 3 kilomètres. 

>>> Lire aussi : Deux cas de dengue 2, la dengue 1 circule toujours

Pour accélérer les mesures administratives, financières et de mobilisation du personnel, les services de santé ont besoin d’avoir accès aux facilités d’actions rendues par la déclaration d’une épidémie, même si nous ne nous situons pas encore à ce stade d’un point de vue épidémiologique, souligne le compte-rendu du conseil des ministres. Un état d’alerte sanitaire équivalent à celui d’une épidémie a été déclaré.
 
>>> Lire aussi : Vidéo - Pulvérisations contre les moustiques : un apiculteur en colère

Pour limiter la survenue de nouveaux cas, les autorités sanitaires font appel à la population. A Raiatea, dans les communes de Tumara'a et Taputapuatea, employés communaux, enseignants et administrés se mobilisent. "Il est nécessaire de faire une information de la population et du dégitage et donc c'est pour cela qu'on vient sensibiliser la commune de Taputapuatea pour la mise en place d'équipes de dégitage et un travail commun entre la santé et les communes", explique Manutea Leroi, agent du service d'hygiène. 

Inquiets pour leurs abeilles, les apiculteurs de Uturoa refusent tout passage près de leurs ruches. 
 
 
Rédaction web 

Les recommandations pour éviter une épidémie de dengue 2

- éliminer les gites larvaires une fois par semaine
- se protéger des piqûres des moustiques (répulsifs, moustiquaire, diffuseurs)
- en cas de fièvre supérieure à 38°C, consulter un médecin








Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 12 Décembre 2018 - 17:11 Terevau Piti : la défiscalisation accordée

SOCIÉTÉ | Miss France 2019 | Hura tapairu 2018 | FAITS DIVERS | CULTURE | BUZZ | MONDE | SPORT | POLITIQUE | HEIVA 2018 | Hawaiki Nui | Beach soccer | Tahiti Pro Teahupoo | Digital Festival Tahiti | Mister Tahiti | Festival des îles | RECORD DU MONDE UKULELE | FenuaHeroes | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | VA'A PORTRAITS | TAHITI VA'A 2018