FAITS DIVERS

Décès du SDF en cellule : les résultats de l'autopsie


Lundi 25 Février 2019 à 17:14

JUSTICE - Le procureur de la République, Hervé Leroy, a présenté aujourd'hui les résultats de l'autopsie du SDF décédé en cellule à la DSP mardi dernier. Le médecin légiste a conclu qu'il s'était donné la mort en s'étranglant avec son caleçon. Une enquête administrative a également été ouverte pour déterminer d'éventuels manquements de surveillance.


(Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)
(Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)
L'homme, âgé de 37 ans, avait été arrêté mardi 19 février, vers 10h30, alors qu'une patrouille de fonctionnaires de la police nationale intervenait afin de faire cesser une mendicité agressive auprès d'automobilistes à un feu tricolore situé angle Clémenceau-cours de l'union sacrée, à la limite de la commune de Pirae.

En état d'ivresse manifeste, le SDF, déjà bien connu des forces de l'ordre depuis 2016, avait été conduit dans les locaux de la DSP pour être placé en cellule de dégrisement. Dans un point presse, le procureur de la République Hervé Leroy a aujourd'hui précisé que l'homme "vociférait et causait du tapage en tambourinant sur la porte de la cellule dans laquelle il était laissé en sous-vêtement". Après avoir accepté de donner son identité, l'homme a ensuite fait l'objet d'une seconde fouille de sécurité : "alors qu'il dormait, son comportement était normal. Vers 13h30 sur son interrogation, un fonctionnaire lui indiquait qu'il serait libéré vers 16h45, satisfait par cette réponse, il se montrait toujours calme".

"C'est vers 17 heures, heure de la levée de mesure de dégrisement les policiers constataient que la personne était nue, face contre terre et ne répondait pas aux injections de se lever. Un des fonctionnaires constatait la présence d'un lien fin torsadé et noué autour de son cou, il s'agissait de son sous-vêtement de type caleçon mi-cuisse en matière élastique type 'lycra'" poursuit le procureur. Après avoir tenté de le réanimer, en vain, le SAMU a constaté son décès à 17h50.

Les résultats de l'autopsie ont confirmé une mort par asphyxie. Aucune trace d'une quelconque violence n'a été relevée.

Le SDF vivait dans la rue depuis de nombreuses années et s'alcoolisait quotidiennement. Il n'avait plus de relations avec famille et était pris en charge par une association gérant les SDF et par le père Christophe. Ce dernier avait d'ailleurs déclaré que l'homme se sentait très seul.

Une enquête administrative a été ouverte pour déterminer l'existence d'un éventuel dysfonctionnement du service de la DSP. "Nous avons mené une enquête administrative qui s'est passée le soir-même des faits. C'est-à-dire que parallèlement à l'intervention sur place du procureur de la République, j'ai demandé à ce que tous les fonctionnaires qui étaient présents sur place soient entendus dans le cadre judiciaire, et bien entendu, seront reformulés dans le cadre de l'enquête administrative. S'il y a des manquements, vous pouvez compter sur moi pour qu'il y ait des sanctions, éventuellement disciplinaires" a déclaré Mario Banner, directeur de sécurité publique (DSP).

Rédaction web avec Jean-Baptiste Calvas







Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 19 Mai 2019 - 16:42 Tim McKenna hospitalisé

Samedi 18 Mai 2019 - 19:59 La famille a reconnu le corps d'Angélina

SOCIÉTÉ | Miss France 2019 | FAITS DIVERS | CULTURE | BUZZ | MONDE | SPORT | POLITIQUE | Européennes 2019 | Championnats du Monde U20 | Nescafé star | Pharmacies et Médecins de Garde | Festival des îles | TAHITI VA'A 2018 | Beach soccer | FenuaHeroes