SOCIÉTÉ

Débrayage général des employés de la Socredo


Lundi 12 Décembre 2016 à 17:28 | Lu 15740 fois

SOLIDAIRES - (MAJ) Suite à une indiscrétion, le départ de James Estall de la tête de la banque Socredo initié par le gouvernement, a été révélé dans le magazine Tahiti Pacifique. Cette nouvelle a fait l'effet d'une bombe parmi les employés de la banque qui ont manifesté leur soutien à leur directeur, en organisant un débrayage ce lundi en début d'après midi.


Crédit photo: TNTV
Crédit photo: TNTV
Directeur de la banque Socredo depuis une dizaine d’année, James Estall est annoncé sur le départ. Il lui serait reproché de ne pas suivre docilement les directives du Conseil d’administration. Son second, le directeur délégué Matahi Brothers, serait pressenti pour lui succéder. Un conseil d'administration de la banque se tient en ce moment, mais la question du départ de James Estall ne serait pas à l'ordre du jour.

En début d'après midi, les salariés de la Socredo ont débrayé. Il étaient 400 à l'entrée du conseil d'administration de l'établissement pour applaudir James Estall.

Maco Reid, délégué syndical et représentant du personnel  nous explique la mobilisation des salariés. "C'est un gros soutien à notre directeur général, James Estall, qui se fait évincer par le pouvoir public de manière pas très académique. (...) aujourd'hui nous manifestons notre désaccord sur la manière dont son éviction se fait."

Quid du soutien des employés et des syndicats. "Au delà de l'affection que nous avons pour James Estall, c'est l'institution que nous voulons protéger aujourd'hui. Nous voulons la protéger du pouvoir politique."
 

Crédit photo: TNTV
Crédit photo: TNTV
Extrapolant sur l'avenir, il indique vouloir "protéger aussi son successeur qui nous a été annoncé, le directeur délégué qui est là avec nous depuis trente ans." Argumentant, "demain si il n'est pas en accord avec ces messieurs du gouvernement, et bien il peut se faire remercier du jour au lendemain."

"Nous ne sommes plus à l'abri de ces politiciens (...) ". Pour le syndicaliste, les élections approchant, "on se sert de la banque pour activer certains projets (...)". La main mise du politique sur la banque, c'est ce que redoute le personnel de la Socredo qui est détenue à 50% par le Pays et à 35% par l’AFD (Agence Française pour le Développement).

Selon nos confrères de Radio1, Le Pays a confirmé  le départ de l’actuel directeur de la banque Socredo, James Estall, et son remplacement par l’actuel numéro deux, Matahi Brothers. Le changement de direction, qui ne constitue "nullement une sanction" mais une "nouvelle impulsion" selon le gouvernement, sera effectif en 2017. Pour le gouvernement, "La volonté de changement manifestée par le Pays, après en avoir informé les deux autres actionnaires, l’AFD et la BRED, ne constitue nullement une sanction comme certains médias ont pu le laisser entendre".
 
Rédaction Web avec Laure Philiber

Il y a du mouvement dans le secteur bancaire. Les négociations annuelles de la branche ont eu lieu vendredi, à la direction du travail, et elles se sont soldées par de nombreux désaccords. Une partie des syndicats de salariés des trois banques de la place discutent d'un préavis de grève. Une réunion est prévue mercredi en fin de journée entre les salariés des différentes filiales sur cette question. 








Dans la même rubrique :
< >

SOCIÉTÉ | TAHITI VA'A 2017 | VA'A PORTRAITS | FenuaHeroes | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | HawaikiNuiVaa2017