SOCIÉTÉ

Croisières : l’Aranui V en route pour Pitcairn


Jeudi 20 Septembre 2018 à 10:46 | Lu 1881 fois

VOYAGES – Le cargo-mixte va naviguer sous de nouvelles latitudes. En 2019, le navire mettra le cap au sud vers Rapa, aux Australes et Pitcairn.


(Crédit photo : TNTV)
(Crédit photo : TNTV)
L’itinéraire de 13 jours est unique. En janvier et mars 2019, l’Aranui V va proposer deux nouvelles croisières. Elles conduiront les 240 passagers vers les Australes, les Gambier et aussi sur l’île anglaise de Pitcairn.

Ces voyages répondent à la demande d’une clientèle à la recherche de nouveaux horizons.  Philippe Wong, P-dg de la société Aranui, expose : "Pitcairn est une destination qui est assez demandée parce qu’il y a une sorte de renouveau historique autour de la Polynésie et de la civilisation."

Rare sont ceux qui ont eu l’occasion de poser le pied à Pitcairn. Une île connue dans le monde entier pour avoir abrité les mutins de la Bounty. Aujourd’hui, les 46 habitants qui y vivent sont des descendants de ces marins. 

Josiane Teamotuaitau, conférencière à bord de l’Aranui, détaille : "Ce sont, quelque part, des cousins lointains que l’on connaît mal et qui ont une histoire qui gagne à être connue. On y va majoritairement pour connaître leur histoire, pour voire les vestiges et pour avoir des traces du peuplement ancien. Pitcairn était occupée par des Polynésiens jusqu’à 300 ans avant l’arrivée des mutins de la Bounty."

L’Aranui V fera aussi escale sur des îles de Polynésie peu habituées à recevoir des croisiéristes comme Amanu, Raivavae ou Rapa. La direction de l’Aranui a rencontré certains de leurs élus pour leur expliquer le projet. Ces derniers se félicitent des retombées économiques mais attendent de voir comment les choses se déroulent avec l’arrivée des premiers visiteurs.

Zelma Tauru, conseillère municipale à Rapa, s’inquiète : "Nous vivons en communauté avec des étrangers, je ne sais vraiment pas comment cela va être."

Le billet pour ces croisières varie entre 300 000 et plus d’un million de francs. Malgré leur coût, elles sont déjà complètes.
La demande vient essentiellement des pays anglophones comme l’Australie ou la Nouvelle-Zélande. Pour la direction, c’est un succès. Philippe Wong précise : "L’une de nos forces aussi, c’est d’avoir du personnel polynésien. Ce que cherchent les touristes quand ils viennent en Polynésie, en dehors du lagon et du sable blanc, c’est la culture et les gens. Donc en prenant l’Aranui, ils s’immergent complètement dans l’environnement polynésien."

La compagnie travaille déjà sur d’autres itinéraires pour l’année 2020. Pitcairn devrait à nouveau se trouver sur la liste de ses escales.
 
J-B Calvas 

Zoom sur Pitcairn

Pitcairn est une île qui appartient au Royaume-Uni. Elle est la seule île habitée du groupe des îles Pitcairn qui compte aussi Henderson, Ducie et Orno. Ce bout de terre se situe à environ 2 170 kilom_trss de Tahiti et 6 600 kilomètres du Panama, en Amérique centrale. 







Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 13 Décembre 2018 - 17:53 15 projets privés reçoivent la défiscalisation

Jeudi 13 Décembre 2018 - 17:24 Une nouvelle Clef Verte pour La Pension de la plage

SOCIÉTÉ | Miss France 2019 | Hura tapairu 2018 | FAITS DIVERS | CULTURE | BUZZ | MONDE | SPORT | POLITIQUE | HEIVA 2018 | Hawaiki Nui | Beach soccer | Tahiti Pro Teahupoo | Digital Festival Tahiti | Mister Tahiti | Festival des îles | RECORD DU MONDE UKULELE | FenuaHeroes | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | VA'A PORTRAITS | TAHITI VA'A 2018