SOCIÉTÉ

Contraception : une semaine pour oser toutes les questions


Lundi 24 Septembre 2018 à 17:52 | Lu 429 fois

SANTE – Tout au long de cette semaine, les autorités organisent des actions d’information et de sensibilisation sur la contraception.


(Source photo : Pixabay)
(Source photo : Pixabay)
La journée mondiale de la contraception a lieu mercredi mais en Polynésie, elle dure toute la semaine. Les autorités souhaitent rappeler la diversité et la grande accessibilité de la contraception dont la prise en charge à 100 % par la CPS de la plupart des contraceptifs et des consultations médicales en Polynésie.

En Polynésie, parmi les femmes demandant une  IVG, 68,6%  des femmes déclarent utiliser une contraception. Parmi elles, 52,5%, ne l’utilisent pas correctement et font des oublis, entraînant ainsi des grossesses non planifiées et non désirées. 55% des grossesses suivies dans les structures publiques sont des grossesses non planifiées. En outre, 71% des femmes demandant une Interruption volontaire de grossesse (IVG) indiquent ne pas utiliser de moyens de contraception, du fait des idées reçues sur la pratique contraceptive.
 
Du 24 au 28 septembre, le centre de consultations spécialisées en protection maternelle et infantile (CCSPMI) animera un stand d’information sur la contraception au centre de la mère et de l’enfant de 9 h à 14 heures, à Pirae. Mercredi de 10h à 16h, le CCSPMI prévoit également un stand d’information, au Parc Bougainville, à Papeete, dans lequel le public pourra accéder à des animations ludiques sur la contraception.

La contraception en chiffres

  • 55% des grossesses suivies dans les structures publiques sont des grossesses « non planifiées ». Le taux de mères mineures (moins de 18 ans) est de 3,1 % en 2010.
  • 52,5% des femmes demandant une Interruption Volontaire de Grossesse (IVG) déclarent ne pas utiliser correctement la contraception ou faire des oublis.
  • Le taux d’incidence de l’IVG (11,1 pour 1000) est stable mais a tendance à augmenter chez les mineures.
  • 1 personne sur 2 n’utilise pas de préservatif en cas de partenaire occasionnel alors qu’il est le seul moyen de prévention contre les Infections Sexuellement Transmissibles (IST)

Les différents moyens contraceptifs

  • Il existe de nombreux moyens contraceptifs efficaces permettant à chaque femme de choisir la méthode qui lui convient le mieux.
  • 1- Les préservatifs ou capotes (les seuls à protéger contre les Infections Sexuellement Transmissibles)
  • 2- La pilule contraceptive
  • 3- L’implant sous-cutané, posé sous la peau au bras (alias NEXPLANON et anciennement appelé Implanon)
  • 4- Les Dispositifs Intra-Utérins ou stérilets
  • 5- L’injection intra-musculaire d’un contraceptif (Dépoprovera)
  • 6- Le patch (à coller sur la peau)
  • 7- L’anneau vaginal








Dans la même rubrique :
< >

Mardi 18 Décembre 2018 - 18:00 La consommation de tabac en baisse au fenua

SOCIÉTÉ | Miss France 2019 | Hura tapairu 2018 | FAITS DIVERS | CULTURE | BUZZ | MONDE | SPORT | POLITIQUE | HEIVA 2018 | Hawaiki Nui | Beach soccer | Tahiti Pro Teahupoo | Digital Festival Tahiti | Mister Tahiti | Festival des îles | RECORD DU MONDE UKULELE | FenuaHeroes | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | VA'A PORTRAITS | TAHITI VA'A 2018