SOCIÉTÉ

Conférence économique : des plans d’action à venir


Mercredi 14 Novembre 2018 à 17:59

ÉCONOMIE – La conférence économique 2018, rendez-vous des acteurs économiques de Polynésie, s’est terminée ce mercredi. Les participants ont pu s’exprimer sur trois grands sujets : l’investissement des entreprises, l’emploi et l’industrie locale. Les mesures concrètes issues de cet événement seront inscrites au plan d’actions du gouvernement.


Crédit : présidence de la Polynésie française
Crédit : présidence de la Polynésie française
Les trois jours de conférence économique de l’année 2018 se sont achevés ce mercredi avec la restitution des travaux menés la veille en ateliers autour des thématiques du développement des investissements des entreprises, de l’emploi et des perspectives du secteur industriel.
 
En ce qui concerne la première thématique, "L’investissement des entreprises : sur quels leviers agir ?", les échanges entre les nombreux acteurs économiques présents à l’atelier ont notamment porté sur les questions d’évolutions fiscales et sur le développement de l’agilité administrative (simplification des processus, diminution de traitement des dossiers). Plusieurs propositions ont été formulées pour réorienter le dispositif d’incitation à l’investissement, dont la défiscalisation locale.
 
Dans le cadre du deuxième atelier, "L’emploi : freins et opportunités", les participants ont évoqué les questions associées au développement d’emplois durables. L’adéquation de l’offre et de la demande, la transformation des métiers et la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences ont fait l’objet de discussions nourries, entre représentants des organisations patronales, chefs d’entreprises, représentants des syndicats et responsables des services du Pays (direction du Travail, DGAE, DICP, Sefi). Différents leviers ont été abordés, celui de l’apprentissage, de l’évolution du statut d’entrepreneur individuel et enfin celui de l’évolution du code du travail, engagée sous l’égide du ministère du Travail.
 
Enfin, le troisième atelier ("Industrie locale et reprise économique : quelles perspectives ?") visait à définir les conditions de développement d’une filière industrielle durable en Polynésie : axes d’amélioration de la compétitivité des entreprises industrielles, leviers fiscaux, niches à développer localement et à l’export, autant de sujets évoqués par les participants à l’atelier qui ont convenu également de la nécessité de développer une industrie moderne et respectueuse de l’environnement.
 
Le vice-président Teva Rohfritsch a rappelé que les mesures concrètes issues de ces ateliers seront inscrites au plan d’actions du gouvernement au cours des prochains mois.
D'après un communiqué






SOCIÉTÉ | Miss France 2019 | FAITS DIVERS | CULTURE | BUZZ | MONDE | SPORT | POLITIQUE | Européennes 2019 | Pharmacies et Médecins de Garde | FenuaHeroes