SOCIÉTÉ

Chikungunya : les enfants, nourrissons et femmes enceintes doivent se tourner vers un hôpital


Jeudi 4 Décembre 2014 à 11:29 | Lu 695 fois

Epidémie. La direction de la Santé met en garde les populations sensibles.


Dans le cadre de l'épidémie de chikungunya, la direction de la Santé rappelle à la population que les formes "simples" de la maladie, caractérisées par des douleurs aux articulations et de la fièvre, relèvent des médecins de dispensaires et des médecins libéraux.
Les dispensaires ont renforcé leur capacité d'accueil, et les médecins libéraux ont élargi leurs horaires d'accueil au public, notamment le week-end. 

En revanche, les patients souffrant de pathologies préexistantes, en particulier cardiaques, respiratoires et rénales ; les cas de très fortes fièvre ; les nourrissons et très jeunes enfants ; les femmes enceintes, nécessitent une surveillance particulière et une prise en charge dans un cadre hospitalier, public ou privé. 






Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 13 Décembre 2018 - 17:53 15 projets privés reçoivent la défiscalisation

Jeudi 13 Décembre 2018 - 17:24 Une nouvelle Clef Verte pour La Pension de la plage

SOCIÉTÉ | Miss France 2019 | Hura tapairu 2018 | FAITS DIVERS | CULTURE | BUZZ | MONDE | SPORT | POLITIQUE | HEIVA 2018 | Hawaiki Nui | Beach soccer | Tahiti Pro Teahupoo | Digital Festival Tahiti | Mister Tahiti | Festival des îles | RECORD DU MONDE UKULELE | FenuaHeroes | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | VA'A PORTRAITS | TAHITI VA'A 2018