TNTV - Actualité, news, replay et direct live de Polynésie


Ces pays qui participent pour la première fois aux championnats du monde


VA’A – Il n’y a pas que la Polynésie française et la Nouvelle-Zélande qui participent aux Championnats du monde de va’a sprint, même s’ils comptent pour la moitié des concurrents engagés. La compétition accueille aussi de petites délégations, parfois composées d’un seul rameur. Cette année, 5 pays participent pour la première fois.


Plus de 2000 athlètes seront alignés au départ des championnats du monde de va’a sprint 2018. La Polynésie française est massivement représentée, avec 542 rameurs, mais nous ne sommes même pas la plus grosse délégation, devancés de justesse par la Nouvelle-Zélande et ses 552 rameurs.

Nos aito se retrouveront donc face à une redoutables sélections kiwie, tenante du titre rappelons-le, mais d’autres concurrents ont fait le déplacement depuis beaucoup plus loin pour tenter de se faire une place sur le podium.

Certains sont venus nombreux. Parmi les plus grosses délégations, on retrouve l’Australie (234 athlèthes), Hawaii (207 athlètes), le Brésil (95 athlètes), la Nouvelle Calédonie (84 athlètes) ou encore Wallis et Futuna (84 athlètes).

Avec 56 rameurs alignés, le Canada représente la plus grosse délégation de la zone Amérique central et du Nords. Aucun n’a pas l’habitude de s’entrainer dans des conditions comme celle-ci. « Nous à Vancouvert, c’est la mer comme ça, mais il y a beaucoup moins de vent. Notre championne vient des Rockys Moutain, elle s’entraine dans un lac » explique Antoine petit, représentant la délégation du Canada.

S’il peut compter sur plus d’une cinquantaine de coéquipiers, ce n’est pas le cas de tous. On dénombre seulement trois rameurs venus d’Asie, l’un vient de Hong Kong, les deux autres représentent le Japon, pays qui participe pour la première fois à la compétition, à l’instar du Mexique (1 rameur), du Panama (9 rameurs), de l’Autriche (1 rameur) et l’Uruguay (1 rameur).

Rapa Nui, habitué de la compétition, évolue. Pour la première fois, l’île de pâques présente un athlète de Para Va’a. « C’est une vraie fierté et je pense qu’il a des chances de décrocher une médaille » nous confie Emilou Tepano, chef de la délégation de Rapa Nui.

Premier coup d’envoi de ces 18èmes championnats du monde de Va’a vitesse sera donné jeudi 19 juillet à partir de 8h30. Des courses que vous pourrez suivre en direct TV et Web sur Tahiti Nui Télévision. Le championnat sera scindé en deux parties grandes parties. La première sera consacrée aux élites, autrement dit, les sélections des 32 nations présentes et la deuxième partie mettra en scène tous les clubs des pays représentés.
Rédaction web avec Oriano Tefau et Davidson Bennett

 




Mercredi 18 Juillet 2018 à 16:35 | Lu 1774 fois