CULTURE

C'est nous les peintres de la marine


Mercredi 4 Janvier 2017 à 17:45 | Lu 1922 fois

ART - Peintre de la Marine, une tradition qui remonte au 17ème siècle. A l'époque pour rendre compte de la vie à bord des navires, pas de photos mais des pinceaux. Ce métier existe encore, il est même devenu une institution prestigieuse au sein de la marine nationale. En Polynésie, c'est la première fois depuis 19 ans que deux peintres investissent la base navale de Fare Ute.


Illustration: Guy L'hostis
Illustration: Guy L'hostis
Sur le quai de la base navale, la marine nationale accueille depuis quelques temps, deux invités particuliers. Guy L'hostis et Marie Détrée font partie des 43 peintres officiels de la marine actuellement en activité.

Guy L'hostis est en plein travail, il reproduit en aquarelle le Bougainville au quai de Papeete. "Cela fait cinquante années voire un peu plus que je me consacre à la peinture".  Voiliers, yatchs, bateaux de toutes sortes n'échappent pas à l'œil exercé de cet esthète. "Cela fait depuis 2010 que je suis officiellement  peintre pour la marine, et c'est un véritable honneur de travailler sur les bateaux de la marine nationale".

Voyages à bord des navires de la marine nationale, escales etc... Une vie de bohème en circumnavigation au service de la marine. Des paysages exceptionnels, il en a vu pléthore. Mais la Polynésie ne le laisse pas indifférent. "Je suis ici depuis le 6 novembre et j'en ai profité pour peindre les Marquises, Bora Bora et j'ai été ébloui par les montagnes qui sont très sauvages et par la couleur des lagons."

Depuis 1830, date à laquelle le corps officiel des peintres de la marine a été créé par Richelieu, dans le but de représenter la puissance navale française lors des grandes batailles, seulement 200 peintres ont ainsi été nommés. "C'est un honneur d'être peintre de la marine, il y a surement d'autres peintres qui envient ce titre." ajoute non sans fierté Guy L'hostis.

Ce titre est accordé par le ministre de la défense et attribué par le jury du salon de la marine, il permet d'embarquer sur tous les bâtiments militaires de la flotte. Si ils ne perçoivent aucun salaire de l'Etat, ils peuvent vendre certaines de leurs toiles car les amateurs de "marines" sont nombreux sur le marché de l'art.
 
En Polynésie, il n'y avait pas eu de peintres de la marine depuis 19 ans, ce que nous confirme Michaël Sander, élève officier dans la Marine. "C'est un évènement exceptionnel qui fait suite aux 80 ans de la Base Navale de Papeete que l'on a fêté dernièrement. Il y a actuellement 43 peintres de la marine qui officient en France. C'est un corps. La marine a besoin de ces peintres pour faire devoir de mémoire, et ce depuis Richelieu."

Illustration: Marie Détrée
Illustration: Marie Détrée
La mer sous toutes ses couleurs, Marie Détrée l'immortalise depuis 2010. Elle est une des cinq femmes à faire partie des peintres de la marine. Pour l'heure elle s'applique à reproduire à la gouache, le port de commerce et une partie de la base navale.

"Ce qui est particulier ici, c'est l'implantation de la base navale au sein de la ville de Papeete ainsi que du port du commerce, et moi qui suis une fille de marin de la marine marchande, cela me touche particulièrement."
 
Montrer un aspect moins technique, plus artistique et romantique de la marine tel est le credo de Marie Détrée. Mais ce n'est pas tout. "Notre statut est très particulier. Nous avons un statut honorifique, nous n'avons pas de solde, mais nous sommes des militaires d'actives, donc nous pouvons être appelés en opérations extérieures et être embarqués sur de longues durées, comme des reporters, pour rendre compte de la vie à bord des navires".

Après avoir sillonnée toutes les mers du globe, Marie Détrée en a retiré quelques expériences marquantes. "Les îles Kerguelen en Antarctique sur un patrouilleur, les Îles Eparses dans le canal du Mozambique et puis venir ici, c'est exceptionnel pour moi."

Ce qu'elle cherche à transmettre à travers ses œuvres, "Deux choses. Montrer aux marins leur métier, qu'ils ne voient plus toujours du regard du candide et pour le grand public peu habitué à ce type de peinture et aux choses militaires, les intéresser à ce monde un peu fermé."

Les peintres de la marine ont le privilège de pouvoir signer avec une ancre, cette signature prestigieuse leur assure une grande notoriété. Les œuvres de Guy L'hostis et Marie Détrée seront exposées à partir de ce week-end au cercle mixte inter armée de Tahiti situé au Taaone et ce, jusqu'au 14 janvier.
 
Rédaction Web avec Sophie Guébel








Dans la même rubrique :
< >

SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | CULTURE | HEIVA 2018 | BUZZ | MONDE | SPORT | POLITIQUE | Tahiti Pro Teahupoo | Mister Tahiti | Festival des îles | RECORD DU MONDE UKULELE | FenuaHeroes | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | VA'A PORTRAITS | TAHITI VA'A 2018