POLITIQUE

Budget 2018 : le Tahoeraa critique des mesures "électoralistes"


Dimanche 10 Décembre 2017 à 16:57 | Lu 1224 fois

PARTI ORANGE - Lors de la session budgétaire jeudi, Edouard Fritch avait lancé quelques piques aux représentants du parti orange. Dans un communiqué, le Tahoeraa répond et souhaite "mettre en garde" la population.


Le budget général de la Polynésie française pour l'exercice 2018 a été voté à l'assemblée le 7 décembre. Ce budget présente des ressources en fonctionnement à hauteur de 139,690 milliards Fcfp et en investissement à hauteur de 47,044 milliards Fcfp, soit un total général de 186,734 milliards Fcfp contre 175,179 milliards Fcfp au budget primitif de 2017.
Comme il l'avait annoncé, le Pays veut poursuivre les efforts de relance économique et garde le même axe qu'en 2017. 

Lors de la séance du vote du budget jeudi, le président du Pays Edouard Fritch a lancé plusieurs piques aux représentants du Tahoeraa Huiraatira. 

Ce dimanche dans un communiqué, le parti orange juge ce budget "sans saveur et sans vision pour le développement du Pays" ! "Le budget général 2018 de la Polynésie française a été adopté par une majorité de représentants à l'assemblée de la Polynésie française. Un budget que le Tahoeraa Huiraatira considère sans saveur et sans vision, pour le développement du Pays. C'est encore et bien tristement pour notre Pays un budget d'affichage politique, aux mesures électoralistes, en prévision des élections territoriales d'avril 2018 !

Le Tahoeraa Huiraatira réagit aux salves du président du Pays : "De quel "chemin parcouru" parle le président du Pays ? Alors qu'il ne cesse de regarder dans le rétroviseur et qu'il ne peut s'empêcher, dès lors qu'il s'adresse aux représentants du Tahoeraa Huiraatira, de dénigrer l'ancien faiseur de roi, celui qu'il appelle aujourd'hui Satan, celui qui lui a permis d'être là où il est, avec la majorité de représentants dont il dispose ! À quel "programme de relance économique" fait-­‐il allusion ? Alors que le projet du Mahana Beach a été abandonné, sans qu'aucune autre idée de développement n'ait été amorcée, que celui de la ferme aquacole de Hao est toujours au point mort, qu'aucun projet de développement n'a vu le jour pour permettre la création d'un deuxième pôle économique sur la presqu'île, que les chiffres du tourisme restent déprimants, malgré la réalisation d'un document de stratégie de développement touristique... Quelle tristesse face à tant d'immobilisme ! Que dire de la réforme de la Protection Sociale Généralisée (PSG) qui ne trouve désespérément aucune issue, alors que M. Fritch au début de son mandat, avait annoncé que ce dossier serait la priorité de son gouvernement !"

Le parti de Gaston Flosse estime qu'Edouard Fritch ne tiendra pas ses promesses et "met en garde la population, à " l'appel des sirènes" du gouvernement, qui à défaut de reconstruire le Pays et de proposer un véritable programme de développement associant l'ensemble des acteurs économiques et sociaux, s'évertue à faire croire que tout va mieux, alors que rien ne bouge !"
 

Rédaction web avec communiqué 

Le communiqué de Tahoeraa en intégralité : 







Dans la même rubrique :
< >

SOCIÉTÉ | VA'A PORTRAITS | FAITS DIVERS | POLITIQUE | CULTURE | BUZZ | MONDE | SPORT | RECORD DU MONDE UKULELE | FenuaHeroes | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | HawaikiNuiVaa2017