SOCIÉTÉ

Au salon Made in Fenua, du sel de Tahiti


Jeudi 2 Mai 2019 à 16:30

COMMERCE - L’aventure a démarré il y a deux ans pour ces deux sœurs : l’une habite à Tahiti, l’autre aux Tuamotu. Un jour, elles décident de se lancer dans la fabrication de sel local. Un concept novateur sous le nom de Tahiti Sel.


Du sel made in Tahiti (Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)
Du sel made in Tahiti (Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)
"L'idée est d'abord venue d'une discussion entre nous. On n'était pas d'accord sur une recette où ma sœur voulait utiliser de la fleur de sel. Et depuis, on s'est intéressées à la fleur de sel. Bien sûr, pour la connaître, il faut d'abord connaître le sel, et c'est de là qu'est partie la production de sel marin" explique Ursula Sanford, co-dirigeante de Tahiti Sel. "Cela nous a pris des mois et des mois de recherche pour avoir ce sel qu'on a aujourd'hui" ajoute sa sœur et co-dirigeante de la société, Hélène Sanford.

De la mer, du soleil et du vent, et beaucoup de patience : telle est la recette pour faire du sel. "On récolte l'eau de mer (des Tuamotu, NDLR) qu'on met dans des bassins que l'on a construit nous-mêmes, comme on n'a pas de marais salants. On laisse ensuite le soleil faire son travail, c'est tout. Il faut beaucoup de patience car il y a très peu de sel par litre d'eau de mer"  déclare Ursula.

Leur sel est décliné en plusieurs saveurs : mangue, papaye, ananas et citron. Des produits uniques exposés pour la première fois au salon Made in Fenua et que les clients découvrent avec enthousiasme : "Cela change, c'est original. J'ai goûté le sel à la mangue, c'est carrément bon" nous dit Moena Maiotui. "Il faut acheter et consommer local. Je vais mettre ce sel dans mes plats. Le goûter, c'est l'adopter" ajoute sa maman, Heimata Taupua.

Du sel de Tahiti aromatisé à l'ananas, à la papaye, ou encore, à la mangue (Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)
Du sel de Tahiti aromatisé à l'ananas, à la papaye, ou encore, à la mangue (Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)
La production locale est financée sur fonds propres. Les deux entrepreneuses ont déboursé 1,5 million de Fcfp pour démarrer l’aventure. Une aventure dans laquelle elles ne sont pas seules : "On a toute la famille avec nous. J'ai mes parents du côté des Gambier qui nous fournissent des fruits. J'ai Hélène qui produit du sel à Rangiroa, et j'ai aussi Hervé qui produit. C'est lui qui tient la première ferme du sel à Puka Puka" confie Ursula Sanford.

Il faut compter 500 Fcfp pour un sachet de sel nature et environ 800 Fcfp pour un sel aromatisé. Celui au citron concourt dans la catégorie meilleur produit de ce salon Made in Fenua.

Rédaction web avec Sophie Guébel et Esther Parau-Cordette







Dans la même rubrique :
< >

SOCIÉTÉ | Miss France 2019 | FAITS DIVERS | CULTURE | BUZZ | MONDE | SPORT | POLITIQUE | Européennes 2019 | Pharmacies et Médecins de Garde | FenuaHeroes