POLITIQUE

Annick Girardin : « Un toilettage du statut sera engagé en concertation étroite avec vous »


Jeudi 25 Janvier 2018 à 22:38 | Lu 406 fois

VISITE – Ce jeudi soir, une réception a eu lieu dans les jardins de la présidence en l’honneur de la ministre des Outre-mer. Dans son discours, Annick Girardin est revenue sur le projet de loi organique qui sera déposé au cours de l’année.


(Crédit photo : haut-commissariat)
(Crédit photo : haut-commissariat)
La ministre des Outre-mer, Annick Girardin, repart vendredi matin pour la métropole. Après une visite de cinq jours au fenua, la ministre a clôturé sa visite par un discours prononcé dans les jardins de la présidence à l’occasion d’une réception.

La ministre a dressé le bilan de sa visite. Changement climatique, développement durable ou encore reconnaissance du fait nucléaire et l’Accord de l’Elysée ont été abordés. Annick Girardin s’est aussi exprimée sur le projet de loi organique que le gouvernement polynésien présentera cette année.

 La ministre a souligné l’importance du retour à la stabilité institutionnelle au fenua. Elle a déclaré :

« Le cadre statutaire paraît robuste. Il n’est pas question de le bouleverser. Pour autant, bientôt quinze années se sont écoulées depuis 2004, et beaucoup d’imperfections, mais aussi des détails de compréhension et de cohérence juridiques, semblent mériter des corrections ou des améliorations. C’est donc un toilettage du statut qui sera engagé en concertation étroite avec vous et sans remise en cause des équilibres institutionnels qui sont propres à la Polynésie française. »

La ministre souhaite ouvrir le dialogue avec le Pays concernant le statut. Au cours de son séjour, Annick Girardin a rencontré les tāvana et les représentants du Syndicat pour la promotion des communes de Polynésie française (SPCPF). Elle souhaite que ce toilettage amène à une « organisation équilibrée dans l’exercice des compétences. »

En ce qui concerne les relations entre l’Etat et le Pays, la ministre a annoncé qu’à l’occasion de l’anniversaire de l’Accord de l’Elysée en mars prochain, le comité de suivi sera réuni.

« Ce sera l’occasion d’un premier point d’étape. »

Annick Girardin s’envole vendredi matin pour la métropole. Reste à voir si les actes suivront les annonces. Le président Macron, lui, pourrait venir cette année. En septembre dernier, il avait annoncé qu'il viendrait "le plus tôt possible."
 
Rédaction web
 
 
 
 
 
 
 







Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 9 Août 2018 - 14:18 Le gouvernement en visite à Anaa

SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | CULTURE | HEIVA 2018 | BUZZ | MONDE | SPORT | POLITIQUE | Tahiti Pro Teahupoo | Mister Tahiti | Festival des îles | RECORD DU MONDE UKULELE | FenuaHeroes | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | VA'A PORTRAITS | TAHITI VA'A 2018