FAITS DIVERS

Affaire d'ice : 4 ans de prison ferme pour El Chapo


Mercredi 20 Mars 2019 à 16:46

JUSTICE - Le procès Marlier s’est achevé ce mercredi en milieu d’après-midi. Le principal protagoniste du dossier vient d’être condamné à 4 ans de prison pour l’importation de 800 grammes d’ice en 2013 et 2014. À l’issue de l’audience, la quasi-totalité des prévenus a appelé les jeunes Polynésiens à ne jamais s’essayer à cette drogue.


Moerani Marlier (Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)
Moerani Marlier (Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)
De nouveau de la prison ferme pour Moerani Marlier. Après les 8 années prononcées contre lui en août dernier pour un trafic portant sur plusieurs kilos d’ice, il écope aujourd’hui de 4 ans supplémentaires. Cette fois pour des faits remontant à 2013 et 2014 : 4 voyages à Hawaii suite auxquels 800 grammes de méthamphétamine ont été introduits à Tahiti. Ce qu’il n’a pas contesté.

Mais lors de sa prise de parole, cet ex vice-champion du monde de kite-surf, a refusé d’endosser le costume de "boss", que ses comparses lui prêtent. Ce que soutient aussi son avocat, maître Teremoana Hellec : "On l'a présenté comme la tête du réseau parce qu'il donnait à ses copains, il faisait les voyages etc. La réalité, c'est que les autres prévenus n'avaient pas besoin de lui pour commencer à fumer, n'avaient pas besoin de lui pour fumer, et avaient encore moins besoin de lui pour importer de la marchandise en Polynésie".

>>> Lire aussi : Procès Mai-Marlier: des peines de 12 mois avec sursis à 10 ans ferme

(Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)
(Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)
Pour l’avocat, il n’y avait pas d’association de malfaiteurs mais une "association d’opportunité" entre gros consommateurs d’ice. L’appât du gain n’était donc pas selon lui la principale motivation de son client, bien que la valeur marchande de 800 grammes d’ice approche les 100 millions de Fcfp. "Très honnêtement, au départ, c'était pour le financement de la consommation personnelle, avoir du produit pour soi-même. Et c'est vrai qu'après, de fil en aiguille, quand l'argent a commencé à arriver à côté, c'était pas plus mal. Mais le but premier du trafic n'était pas d'inonder la Polynésie, mais uniquement de financer leur propre consommation personnelle" a ajouté maître Teremoana Hellec.

>>> Lire aussi : Vidéo - Drogues, assises, politiques et faits divers... retour sur l'année judiciaire 2018

Les 9 autres prévenus dans le dossier, intermédiaires et dealers, ont quant à eux été condamnés à des peines comprises entre un an de prison avec sursis et 30 mois ferme. Les cinq plus impliqués, dont Moerani Marlier, devront aussi s’acquitter d’une amende de 80 millions de Fcfp.

À l’issue de l’audience, la plupart d’entre-eux s’est livré à un mea culpa pour témoigner des ravages de cette drogue, avec des accents plus ou moins sincères. "Ce que j’ai à dire, c’est de ne jamais goûter à l’ice. Goûter, c’est l’adopter. Il ne faut jamais commencer à en fumer", a ainsi conclu Moerani Marlier juste avant de regagner la prison, menottes aux poignets.
 


Jean-Baptiste Calvas et Sam Teinaore







Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 23 Mai 2019 - 17:18 Une voiture prend feu à Punaauia

SOCIÉTÉ | Miss France 2019 | FAITS DIVERS | CULTURE | BUZZ | MONDE | SPORT | POLITIQUE | Européennes 2019 | Pharmacies et Médecins de Garde | Festival des îles | TAHITI VA'A 2018 | Beach soccer | FenuaHeroes