FAITS DIVERS

Affaire Kikilove : des peines de 18 mois à 10 ans de prison requises


Mardi 12 Juin 2018 à 17:49 | Lu 14497 fois

JUSTICE - Lundi, en fin de journée, l’ancien guide touristique et son associé Rautahi Voirin ont réalisé leur mea culpa. Tous deux ont expliqué avoir cédé à l’appel de l’argent facile. Ils sont accusés d’avoir importé plusieurs kilos d’ice en Polynésie française.


Kikilove a fait son mea-culpa. (Crédit photo : TNTV)
Kikilove a fait son mea-culpa. (Crédit photo : TNTV)
« C’est impardonnable ». Ces mots sont ceux de Kikilove. Lundi, l’ex guide touristique s’est livré à un acte de contrition après avoir une nouvelle fois avoué sans détour importé environ 21 kilos d’ice en Polynésie, l’année dernière.

« Je suis tombé dans mon propre piège. J’ai goûté à l’argent facile », dit l’homme, un flambeur qui dépensait sans compter en boite de nuit.

Kikilove explique qu’il s’était risqué dans un premier temps à importer quelques grammes de drogue pour acheter un van aux Etats-Unis pour ses activités légales. Maitre Rebeyrol, son avocate, explique :

« En regardant les informations, ils se sont aperçu qu’il y avait beaucoup de têtes qui étaient tombées et que cela laissait la place pour l’autre. Dans cette période, l’un et l’autre avaient des projets, ils avaient besoin d’argent rapidement… »

Le système fonctionne. Kikilove et Rautahi Voirin se fixent un nouvel objectif : importer 50 kilos de drogue. Une quantité dont la revente peut atteindre cinq milliards de francs.

Cette somme, les deux protagonistes souhaitaient l’investir dans une ferme de cannabis dans le Nevada. Le conseil de Kikilove reprend :

 « Ils annoncé 50 kilos mais c’était comme il l’a dit, irréalisable. Ils auraient très bien pu dire 100 kilos ou 25 kilos pour eux, tant que ça marchait, ils continuaient… »

Ces projets farfelus traduisent, pour leur défense, un certain amateurisme. Malgré l’importante quantité d’ice saisie.

 « Ils ont effectivement pensé, au niveau de l’importation, les moyens qu’il fallait pour cacher les stupéfiants et les faire passer en douane. Mais après, on réalise très bien que même leur but avoué c’était du grand n’importe quoi. »

Interrogé par le président du tribunal sur ce qu’il pensait aujourd’hui de ses agissements, dont avoir fait passer la drogue dans les bagages de ses clients, Kikilove lâche : « C’est dégueulasse de ma part. Ils avaient tous confiance en moi. »

En fin d’après-midi, le procureur de la République a requis 10 ans de prison ferme, le maximum encouru, à l’encontre de Kikilove et de Rautahi Voirin. Pour le boss de Paea, Teheimanu Afai, le représentant du ministère public a demandé une peine de huit ans de prison ferme.

Quant au reste des 18 prévenus, le procureur a requis des peines de 18 mois à six ans de prison ferme. La douane a demandé à ce que Kikilove et Voirin versent une amende solidaire de trois milliards de francs.

 Le jugement pourrait être rendu mercredi après les plaidoiries des avocats de la défense. 
 
Rédaction web avec J-B Calvas







Dans la même rubrique :
< >

SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | CULTURE | HEIVA 2018 | BUZZ | MONDE | SPORT | POLITIQUE | Tahiti Pro Teahupoo | Mister Tahiti | Festival des îles | RECORD DU MONDE UKULELE | FenuaHeroes | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | VA'A PORTRAITS | TAHITI VA'A 2018