SOCIÉTÉ

92% des produits locaux sont conformes à la réglementation européenne


Mardi 14 Novembre 2017 à 17:44 | Lu 626 fois

AGRICULTURE - Le ministre du Développement des ressources primaires, Tearii Alpha a présenté, mardi, les résultats des campagnes d’analyses des résidus de pesticides dans les fruits et légumes, locaux et importés, réalisées par la Direction de l’Agriculture. Il en ressort que 92% des produits locaux et 46% des produits importés sont considérés comme conformes, selon la réglementation européenne.


Archives TNTV.
Archives TNTV.
L'annonce publique des responsables d’un grand groupe de la place, au mois d’octobre, de retirer progressivement leurs approvisionnements auprès des agriculteurs locaux, a sérieusement, mis en doute la qualité des produits locaux, laissant ainsi supposer une utilisation abusive et incontrôlée des pesticides par les agriculteurs de Polynésie française.
 
De plus, le rapport de la Chambre de la Cour des Comptes (CTC) publié récemment, et relayé par les médias, a mis en avant une préoccupation, quant à une utilisation « intensive » de pesticides par les agriculteurs de Polynésie et a renforcé auprès de certains consommateurs un sentiment d’incertitude quant à la qualité des produits locaux.
 
Afin de mettre fin à ces doutes, les résultats comparatifs des campagnes d’analyses réalisés en juillet et août de cette année, sur les fruits et légumes, locaux et importés, ont été présentés, ce mardi  aux médias.
 
La campagne d’analyse d’août 2017, a été réalisée sur 92 échantillons, dont 79 échantillons issus de produits locaux (salade, tomate, concombre, chou, pastèque, ….), produits par 24 agriculteurs, et 13 échantillons issus de produits importés (salade, tomate, fraises, poire, pommes, raisin, …) .
 
L’analyse menée en fonction de la limite maximale de résidus par la réglementation polynésienne (LMR PF) démontre que :
  • 67% des produits locaux contiennent, aucun pesticide, contre 23% pour les produits importés.
  • 29% des produits locaux, et 62% pour les produits importés, ont un taux inférieur à la LMR en Polynésie française.
  • 4% des produits locaux, contre 15% des produits importés, présentent un taux LMR PF supérieur à la réglementation.
Ainsi, 96% des produits locaux peuvent être considérés comme conforme alors que le pourcentage total est de 85% pour les produits importés.
 
En fonction de la limite maximale de résidus par réglementation européenne (LMR UE), l’analyse démontre que :
  • 67% des produits locaux, contre 23% des produits importés, présentent aucun résidu.
  • 25% des produits locaux et 23% des produits importés ont un taux LMR UE inférieur à la réglementation
  • 8% des produits locaux, contre 54% des produits importés, présentent un taux LMR UE supérieur à la réglementation.
Ainsi, 92% des produits locaux peuvent être considérés comme conforme et 46% des produits importés peuvent être considérés comme conforme, selon la réglementation européenne.
 
Pour le gouvernement, "Ces campagnes d’analyses démontrent, de manière pertinente, qu’une grande partie des produits locaux sont sains. De plus, elles permettent aux services concernés, de réaliser des fiches techniques adaptées afin d’accompagner les agriculteurs, pour une meilleure utilisation des produits chimiques". De plus, "Le ministère proposera prochainement, un projet de loi Pays afin que les importateurs puissent garantir la qualité des fruits et légumes importés". 
 
Rédaction web avec communiqué

 
En pièce jointe, les résultats de la campagne d’analyse de juillet – août 2017







SOCIÉTÉ | TAHITI VA'A 2017 | VA'A PORTRAITS | FenuaHeroes | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | HawaikiNuiVaa2017