SPORT

5 Tahitiens aux championnats du monde de pêche sous-marine


Vendredi 31 Août 2018 à 09:22 | Lu 5354 fois

PORTUGAL - Les 31e championnats du monde de pêche sous-marine se tiendront à Sagres au Portugal le 8 et 9 septembre. 150 athlètes (titulaires et remplaçants) représenteront 30 nations. Cinq Polynésiens feront le déplacement.


Steeve Tetuanui
Steeve Tetuanui
Steeve Tetuanui, Teva Montagnon et Dell Lamartiniere représenteront le fenua aux championnats du monde de pêche sous-marine. Maui Taea ainsi que Rahiti Buchin participeront également, comme remplaçants.
Cette sélection tahitienne, bien connue au fenua mais aussi à l'international, espère bien monter sur le podium.

Steeve Tetuanui avait terminé 3e de la 2e manche des derniers mondiaux en Grèce en 2016 et s’était hissé à la 6e place mondiale, permettant à la Polynésie de se positionner à la 5e place au classement mondial. Cette performance a valu dernièrement à Steeve d’être classé 3e mondial au classement cumulé des 3 derniers mondiaux devant des sportifs internationaux comme le Portugais Jody Lot champion du monde 2014. 
 

> Une préparation intense

Maui Taea et Dell Lamartiniere
Maui Taea et Dell Lamartiniere
Nos champions le savent. Le mondial est une compétition stratégique et technique. Les déplacements se font en bateau et le repérage doit être de qualité (utilisation de sondeurs et GPS). Chaque espèce de poisson doit être enregistrée dans un ordinateur de bord. La multiplicité des points mémorisés augmente grandement les chances du pêcheur de pouvoir sortir une belle pêche. Pour exemple, en Croatie en 2010, le champion Croate Daniel Gospic, actuel leader mondial au classement cumulé, avait plus de 100 congres (espèces de puhi) mémorisés dans son GPS. De plus, le fort coefficient de marée, le bouleversement du biotope par la présence régulière de plusieurs bateaux durant les journées de repérages affectent beaucoup le comportement du poisson et réduisent les chances de le retrouver aux points repérés.
Conscient de cela, nos champions sont arrivés sur zone bien avant la compétition pour multiplier les repérages. Steeve est sur place depuis deux mois.  Teva, Dell et les remplaçants ont commencé leurs repérages il y a deux semaines. Depuis leur arrivée, nos pêcheurs ont multiplié les repérages sur les 2 zones principales, bénéficiant parfois des conseils avisés des pêcheurs locaux.

> Une pêche au pied des falaises entre 2 et 20 mètres

Le fort de Sagres indique la fin de zone de compétition
Le fort de Sagres indique la fin de zone de compétition
Contrairement à la Grèce en 2016 où la  pêche s’est jouée entre 30 et 60 mètres, ce championnat se jouera dans peu d’eau. L’essentiel des espèces est concentré au pied des falaises de Sagres (région de l’Algarve).L’eau varie entre 14 et 21 ° selon le vent et les courants. 4 groupes de poisson font partie de la liste officielle avec des mailles minimum et des quotas par prises. Le nombre d’espèces est pris compte aussi dans le décompte des points. Néanmoins, si le poisson est dans peu d’eau, il faut parfois s’engager dangereusement dans de longues cavernes étroites pour déloger des mostelles retranchées dans des petites cavités.

Rédaction web avec Rahiti Buchin

 

PRATIQUE

Consultez le site officiel de la compétition en cliquant ICI
Plus d'infos sur Facebook : Fédération tahitienne des sports subaquatiques de compétition

Le programme : 
7 septembre : présentation des délégations et réunion des capitaines
8-9 septembre : compétition







SOCIÉTÉ | Miss France 2019 | Hura tapairu 2018 | FAITS DIVERS | CULTURE | BUZZ | MONDE | SPORT | POLITIQUE | HEIVA 2018 | Hawaiki Nui | Beach soccer | Tahiti Pro Teahupoo | Digital Festival Tahiti | Mister Tahiti | Festival des îles | RECORD DU MONDE UKULELE | FenuaHeroes | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | VA'A PORTRAITS | TAHITI VA'A 2018