CULTURE

4e édition du Heiva Tārava : un groupe des Tuamotu pour la première fois


Vendredi 19 Octobre 2018 à 16:52 | Lu 345 fois

CONCOURS - Les chants polyphoniques seront une nouvelle fois sur le devant de la scène. La Maison de la culture de Tahiti et le conservatoire artistique de Polynésie française organisent le 27 octobre le Heiva Tārava Rau sur le Paepae a Hiro et au Grand Théâtre.


Merehau Anastase, Fabien Dinard, Myrna Tuporo et Vaiana Giraud. (Crédit photo : Maison de la Culture de Tahiti)
Merehau Anastase, Fabien Dinard, Myrna Tuporo et Vaiana Giraud. (Crédit photo : Maison de la Culture de Tahiti)
Après avoir fait le tour des chants en concours au Heiva i Tahiti, la quatrième édition du Heiva Tārava Rau accueille 7 groupes de chants polyphoniques dont 6 primés au Heiva 2018 : Tamarii Mataiea, Pupu hïmene tamarii Vairao, Te Pape Ora nö Papofai, Tamarii Mahina, Tamarii Rapa nö Tahiti et Tamanui Apatoa nö Papara. Le septième groupe, Te reo Tamarii Rautini, est originaire de Arutua et permettra de faire entendre les chants des Tuamotu. Une première dans l'histoire du Heiva Tārava.

L'occasion pour le public de découvrir les spécificités du chant des Tuamotu, mais aussi des îles Australes, des îles Sous-le-Vent et le traditionnel tārava Tahiti. Enfin, pour clore cette rencontre, tous se réuniront sur un hīmene ‘āmui (chant d’ensemble) écrit par mama Iopa, recréant de nouveau l’un des plus grands chœurs de chants polyphoniques au monde.

En tout, plus de 300 chanteurs sont attendus pour donner de la voix cette année. Chaque groupe interprétera un chant avant d’interpréter le hīmene ‘āmui écrit par Mama Iopa. Un livret tiré à 1 500 exemplaires sera remis au public, et le reliquat sera proposé comme chaque année aux enseignants en reo tahiti comme support de travail.

Les premiers himene ont été chantés de manière officielle lors des festivités du 14 juillet en 1881. Ils permettaient aux districts de rivaliser amicalement sur fond de louanges à leurs légendes et leurs terres. Les himene sont également "les garants de la transmission orale des valeurs et histoires polynésiennes et de l'Histoire du Pays. Chaque île, chaque district, y vante ses beautés, les chants véhiculent les légendes fameuses, les hauts faits de guerre, en même temps que la beauté des districts, la douceur des vallées".

Ancrés dans le patrimoine, les chants polyphoniques comptent de plus en plus d’adeptes lors des Heiva. Toutefois, la jeune génération n’est pas assez sensibilisée à cette tradition orale. Pour sensibiliser les scolaires, 150 mallettes pédagogiques ont été conçues pour apprendre les chants et surtout à tendre l’oreille.
 
Rédaction web 

PRATIQUE :

Heiva Tārava 

 samedi 27 octobre 2018
Paepae a Hiro & Grand Théâtre
De 16h à 21h
Les ateliers : de 16h à 17h30
Le concert : de 18h à 21h

Entrée libre

Renseignements : 40 544 544 / www.maisondelaculture.pf et sur la page Facebook de La Maison de la Culture de Tahiti
4e édition du Heiva Tārava : un groupe des Tuamotu pour la première fois







SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | CULTURE | HEIVA 2018 | BUZZ | MONDE | SPORT | POLITIQUE | Hawaiki Nui | Beach soccer | Tahiti Pro Teahupoo | Digital Festival Tahiti | Mister Tahiti | Festival des îles | RECORD DU MONDE UKULELE | FenuaHeroes | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | VA'A PORTRAITS | TAHITI VA'A 2018