SOCIÉTÉ

46 jeunes Polynésiens à Aotearoa : du projet au grand départ


Lundi 8 Avril 2019 à 14:20

EDUCATION - Le 30 mars à l'aéroport de Faa'a, 46 élèves de classes de 5e et 4e du collège Henri Hiro ont débarqué en provenance d'Auckland. Ils venaient de passer une semaine de découverte au pays du long nuage blanc. Un projet pédagogique réalisé en un peu plus d'une année et qui a littéralement métamorphosé certains participants.


Les élèves. Crédit Tahiti Nui Télévision
Les élèves. Crédit Tahiti Nui Télévision
Début de l'année scolaire 2017/2018. Un groupe de professeurs du collège Henri Hiro décide de monter un projet pédagogique ambitieux avec pour finalité un déplacement en Nouvelle Zélande. Il ne s'agit pas d'un simple voyage mais d'un projet où les élèves, leurs parents et toute l'équipe pédagogique doivent se dépasser pour donner le meilleur d'eux-mêmes.

> Les élèves n'ont pas été choisis au hasard

Crédit : Tahiti Nui Télévision
Crédit : Tahiti Nui Télévision
Une fois la trame du projet établie, l'équipe entame la sélection des élèves qui prendront part au voyage. Trois critères sont retenus : le mérite scolaire, la discipline et les conditions de revenu des parents. Les élèves sont sélectionnés parmi toutes les classes de sixième et cinquième du collège. L'année suivante, les 46 lauréats sont regroupés dans quatre classes, deux de 5e et deux de 4e. Mais rien n'est acquis.

> Il faudra travailler pour rester

Crédit : Tahiti Nui Télévision
Crédit : Tahiti Nui Télévision
Dès la rentrée 2018/2019, les parents des 46 élèves retenus pour le projet sont conviés à une réunion d'information. Les grandes lignes du projet leur sont présentées et un contrat d'engagement est soumis à chaque élève. Le non respect des clauses du contrat est synonyme d'éviction du projet. Pour y rester, il faudra travailler dur en classe et participer à toutes les actions de levée de fonds.

> Un projet guidé par l'esprit du poète Henri Hiro

Crédit : Tahiti Nui télévision
Crédit : Tahiti Nui télévision
Réglementairement, le collège Henri Hiro ne peut porter le projet. Ce type d'action incombe à l'association des parents d'élèves ou au foyer socio-éducatif, mais aucune des deux entités ne souhaite s'y atteler. L'équipe de professeurs à l'origine du projet décide donc de fonder une association. Elle s'appellera "A Fano Ra", soit les vers d'un célèbre poème d'Henri Hiro signifiant, par extension : "quitter ses attaches". L'association va organiser toutes les actions de levée de fonds.

> Des actions et des subventions pour financer le projet

Bal de l'association A Fano Ra. Crédit Tahiti Nui Télévision
Bal de l'association A Fano Ra. Crédit Tahiti Nui Télévision
Dès le mois de janvier 2018, l'association A Fano Ra se lance dans une croisade pour financer son projet. Le budget global est établie à près de 11 millions de Fcfp. Les services du Pays, de l'Etat et la commune de Faa'a sont sollicités pour financer le projet à hauteur de 80%, les actions de l'association combleront les 20% restant.
Mais ça, c'est qu'il y a sur le papier. Dans les faits, les actions contribuent finalement au financement de près de 50% du projet. Sur les 9 millions de Fcfp attendus du Haut-commissariat, du Pays et de la commune de Faa'a, seul 5 millions de Fcfp sont obtenus : 3 millions par le biais de la direction générale de l'Education et des Enseignements et 2 millions de Fcfp par le biais de la direction des Solidarités, de la Famille et de l'Egalité.
La première aide financière est obtenue dès le premier rendez-vous avec le directeur général de l'Education et des enseignements. La seconde, après un véritable parcours du combattant dans les arcanes de l'administration et une audience auprès du président de la Polynésie pour accélérer le déblocage des fonds, trois jours seulement avant le départ pour la Nouvelle Zélande.

> Un projet, deux destinations

Le samedi 23 mars au matin, les 46 élèves du projet et leurs 7 accompagnateurs prennent le vol TN 101 direction Auckland. Une fois sur place, le groupe d'élèves de 5e prend une correspondance pour la ville de Queenstown dans l'île du Sud de la Nouvelle Zélande, tandis que le groupe d'élève de 4e prend le bus pour la ville de Rotorua, à 3 heures de route d'Auckland. Le groupe de 5e est accueilli au camp de soutien scolaire "Vital Vacances", spécialisé dans l'accueil d'enfants polynésiens à la découverte de la Nouvelle Zélande, tandis que le groupe de 4e est hébergé au "Keswick Christian Camp" pour un séjour peu orthodoxe.
 

 
Sam Teinaore

Pour découvrir le séjour des deux groupes d'élèves et leurs accompagnateurs, rendez-vous sur les pages Facebook :

Projet Voyage Aotearoa Mars 2019 - Collège Henri Hiro Faa'a

Voyage Aotearoa CHH groupe des 5e








Dans la même rubrique :
< >

SOCIÉTÉ | Miss France 2019 | Hura tapairu 2018 | FAITS DIVERS | CULTURE | BUZZ | MONDE | SPORT | POLITIQUE | HEIVA 2018 | Hawaiki Nui | Beach soccer | Tahiti Pro Teahupoo | Digital Festival Tahiti | Mister Tahiti | Festival des îles | RECORD DU MONDE UKULELE | FenuaHeroes | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | VA'A PORTRAITS | TAHITI VA'A 2018 | Européennes 2019