SOCIÉTÉ

203 Polynésiens planchent pour endosser l'uniforme de la gendarmerie


Mardi 3 Octobre 2017 à 13:53 | Lu 6440 fois

GENDARMERIE - Ce mardi, au complexe sportif de l'A.S dragons, se déroulent les épreuves écrites du concours de sous-officiers de gendarmerie. C'est au total 203 jeunes polynésiens, qui planchent depuis ce matin et cela jusqu'à 19 heures. 4484 postes de sous-officiers à l’échelon national sont à pourvoir dont 1284 pour cette session d'octobre 2017.


Crédit photo: TNTV
Crédit photo: TNTV
Cette première partie ne comprend que des écrits : c'est l'épreuve d'admissibilité. Les candidats qui réussiront cette première partie du concours seront automatiquement inscrits à l'épreuve d'admission qui se déroulera entre le 20 novembre 2017 et le 26 janvier 2018 pour les candidats externes et entre le 29 janvier et le 23 février 2018 pour les candidats internes.

L'épreuve d'admission comportera un entretien avec un psychologue, puis un entretien avec un jury et se terminera par l’épreuve physique gendarmerie. Ce concours est national, ce qui sous-entend que tout le monde passe les mêmes épreuves au même moment.

"Ces 4484 postes, sont le fruit d'une réflexion gouvernementale qui fait que les forces de sécurité actuellement, bénéficient d'une hausse de leurs effectifs au regard de la menace que rencontre le pays à l'heure actuelle, notamment celle du terrorisme qui a défrayé la chronique récemment.", explique Le colonel Frédéric Boudier.

Les lauréats partiront en école gendarmerie en métropole pour un y recevoir une formation de huit mois en école et de quatre mois en unité pour acquérir les fondamentaux de la gendarmerie, et par la suite, ils pourront demander à revenir servir en Polynésie. "Ils seront confrontés en métropole à un panel de situation en terme de délinquance, de police administrative, de fonctionnement des unités, de contact avec une population différente, qui leur permettra d'acquérir énormément de savoir-faire."

Pour le colonel, "Aller en métropole, c'est pour eux, la garantie d'obtenir une formation très complète sur l'ensemble du spectre d'action de la gendarmerie, ce qui leur permet de revenir ici en étant mieux armés pour travailler dans le contexte local."

Rédaction web avec Thomas Chabrol et Esther Parau-cordette







Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 14 Décembre 2017 - 09:00 Les élèves du fenua célèbrent Noël

Jeudi 14 Décembre 2017 - 08:43 20 lycéens en immersion en Chine

SOCIÉTÉ | TAHITI VA'A 2017 | VA'A PORTRAITS | FenuaHeroes | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | HawaikiNuiVaa2017