SOCIÉTÉ

​Miss France : les Miss Tahiti sont-elles désavantagées par les serveurs ?


Jeudi 3 Décembre 2015 à 14:58 | Lu 1783 fois

BEAUTÉ - Une Polynésienne a-t-elle autant de chance d'être sacrée qu'une Parisienne ou qu'une Bordelaise ? La réponse est non. Si le vote des téléspectateurs est essentiel, la capacité des serveurs joue un rôle primordial.


Vaimiti Teiefitu lors du défilé des candidates à la Présidence (crédit Tahiti Nui Télévision)
Vaimiti Teiefitu lors du défilé des candidates à la Présidence (crédit Tahiti Nui Télévision)
C'est la dure réalité des statistiques : 15 Miss France venaient d'Île-de-France, 10 d'Aquitaine, et 4 de Tahiti. Les régions les plus peuplées ont de meilleures chances de l'emporter, surtout depuis que le vote du public a pris de l'importance.
Ça, c'est la démocratie (et un peu de chauvinisme aussi). Ce qui l'est moins, c'est le rôle des serveurs téléphoniques. Tous n'ont pas la même capacité.

Un opérateur téléphonique métropolitain peut absorber plusieurs centaines de milliers d'appels simultanés. En Polynésie, on en est encore bien loin : seuls 950 appels téléphoniques peuvent être passés en même temps depuis le Fenua jusqu'à Paris.
Les îles, elles, ont un seuil d'appels encore bien plus bas pour joindre Tahiti : 240 appels simultanés depuis Raiatea, 90 depuis les Marquises, ou encore 60 depuis Tubuai.
Autrement dit, si 200 supporters de Vaimiti Teiefitu votent en même temps depuis Tubuai, 140 appels n'aboutissent même pas à Tahiti. Et même parmi les 60 qui aboutissent, il faut encore être en-dessous des 950 appels possibles en simultané vers Paris.

Pour Sylvie Tellier (voir son interview au bas cet article), il y a tellement d'appels qu'il est normal que les serveurs saturent, et toutes les candidates sont affectées : "il y aura toujours une saturation, mais pour tout le monde, pas que pour Tahiti" assure-t-elle.
C'est vrai si les serveurs saturent en métropole, où même tombent en panne, ce qui est déjà arrivé. Mais pour ce qui est de l'acheminement des appels entre Tahiti et Paris, nos candidates partent avec un handicap que n'ont pas leurs concurrentes.

L'OPT renforce ses équipes le jour J, et tente de trouver des solutions pour atteindre 1000 appels simultanés. Mais pendant les minutes qui précèdent le verdict, lorsque tout le monde appelle, ce n'est probablement pas suffisant.
La solution ? Sans doute le SMS : il est beaucoup moins affecté par ces engorgements.

Quoi qu'il en soit, une Miss France ne peut pas être élue que par sa région. Pour l'emporter, elle doit rallier un maximum de suffrages dans la France entière, outre-mer compris. Hinarani, Mehiata et Hinarere ne sont pas passées loin de la couronne. Vaimiti la décrochera-t-elle ?
Mike Leyral

Sylvie Tellier, Présidente du comité Miss France


​Infos pratiques

L'élection du 19 décembre sera diffusée en direct sur TNTV.
 
TF1 met en place deux numéros uniques pour cette élection, qui devraient fonctionner depuis la Polynésie française :
. le 36 80 par téléphone
. le 72 500 pour les SMS
 
Les appels, comme les SMS, devraient coûter environ 90 Fcfp.








Dans la même rubrique :
< >

Mardi 12 Décembre 2017 - 11:36 La visite du haut-commissaire à Raivavae annulée

SOCIÉTÉ | TAHITI VA'A 2017 | VA'A PORTRAITS | FenuaHeroes | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | HawaikiNuiVaa2017