SOCIÉTÉ

​Les REP + : un coup de pouce pour les élèves en difficulté


Mardi 11 Août 2015 à 15:38 | Lu 882 fois

EDUCATION - Pour cette nouvelle année scolaire, la Polynésie française met en place 3 réseaux d'éducation prioritaires. Davantage de moyens seront attribués aux zones abritant la population la moins favorisée. Décryptage :


Source : http://www.education.gouv.fr/
Source : http://www.education.gouv.fr/
Corriger les inégalités sociales et économiques dans les écoles : c’est le principe des réseaux d’éducation prioritaires (REP) qui remplacent les ZEP (zones d’éducation prioritaires).
L’idée part d’un constat : les enfants d’ouvriers et d’employés réussissent moins bien à l’école que les enfants de cadres. Ils sont deux fois moins à obtenir le baccalauréat et des diplômes de l’enseignement supérieur. Le problème est donc traité en amont, avec davantage de moyens alloués aux zones qui abritent la population la moins favorisée.
 
La Polynésie française devait intégrer le dispositif national l’an dernier, mais avait vu trop grand… cette année, elle met en place 3 REP à Faa’a, Papara, et aux Tuamotu.
Ces zones vont bénéficier de davantage de moyens humains et financiers. Des moyens qui vont permettre de renforcer l’action pédagogique et éducative dans les écoles, pour améliorer la réussite. "L’objectif, c’est obtenir de meilleurs résultats, et surtout, que les élèves s’ennuient beaucoup moins. L’ennui, c’est la base du décrochage scolaire. Si on ne s’ennuie pas, et que l’on propose des projets signifiants, qui ont du sens, là, ça peut combattre le décrochage scolaire", indique Eric Dupont, inspecteur à Faa’a, et coordinateur du dispositif REP + sur le fenua. "On essaie de travailler autour de projets inter-disciplinaires finalisés. Si je dis aux élèves "on va écrire une lettre pour la ranger dans le cahier du jour ", non. Si je veux écrire une lettre pour l’envoyer au maire, parce-que je veux faire des changements dans la cour de récréation, ça prend du sens. L’ennui vient du fait que certains élèves ne comprennent pas ce qu’on leur demande de faire."
 
Dès demain, jour de rentrée scolaire, 26 écoles bénéficieront donc d’un accompagnement supplémentaire pour chacun de leurs élèves.

Laure Philiber

Le dispositif REP + s’appuie sur 14 mesures

Source : http://www.education.gouv.fr/
Source : http://www.education.gouv.fr/

Eric Dupont, inspecteur à Faa’a, et coordinateur du dispositif REP + en Polynésie


La ministre de l’Education et de l’enseignement supérieur, Nicole Sanquer-Fareata, s’est rendue mardi matin, au collège Henri Hiro à Faa’a, collège du réseau d’éducation prioritaire de Faa’a (REP+). Crédit : présidence de la Polynésie française
La ministre de l’Education et de l’enseignement supérieur, Nicole Sanquer-Fareata, s’est rendue mardi matin, au collège Henri Hiro à Faa’a, collège du réseau d’éducation prioritaire de Faa’a (REP+). Crédit : présidence de la Polynésie française


Tags : éducation





Dans la même rubrique :
< >

Lundi 11 Décembre 2017 - 18:01 Sept cas confirmés de salmonellose

SOCIÉTÉ | TAHITI VA'A 2017 | VA'A PORTRAITS | FenuaHeroes | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | HawaikiNuiVaa2017