TNTV

​Tortues : du sursis et des travaux d’intérêt général pour les braconniers de Bora Bora

Le 03/10/2017 à 12:01 par TNTV | Lu 3725 fois

JUSTICE - Pris en flagrant-délit de braconnage et dépeçage de tortues le 31 décembre 2016, les huit mis en cause devront également payer près d’un million d’amende solidairement.

Souvenez-vous, c’était l’un des derniers faits divers de l’année dernière. Et pour cause : les braconniers espéraient arrondir leur fin de mois en revendant la viande de tortue à l’occasion du réveillon. Le 31 décembre dernier, les gendarmes surprenaient les huit hommes sur un motu de Bora Bora en train de dépecer des tortues vertes.  À l’arrivée des forces de l’ordre, quatre tortues étaient déjà mortes, quatre autres vivantes. Des spécimens pesant entre 150 et 180 kilos.

Les huit prévenus étaient convoqués par la justice mercredi dernier lors d’une audience foraine du tribunal correctionnel. Cinq seulement se sont présentés. Ils ont tous reconnu les faits. Une infraction passible d’une peine d'emprisonnement d'au moins trois mois et d’une amende de 100 000 à 980 000 Fcfp.

Dans ses réquisitions le procureur a demandé des peines de prison avec sursis allant jusqu’à un an, de fortes amendes et la confiscation du bateau.

Le tribunal a finalement condamné les huit auteurs des faits à des peines de sursis allant de un à six mois et à des heures de travaux d’intérêt général (100 à 200 heures). Ils devront de plus payer solidairement 993 000 Fcfp d’amende.

Quant aux quatre tortues retrouvées vivantes le jour des faits, elles ont séjourné deux semaines au centre de protection des tortues de l’hôtel Méridien de Bora Bora avant de retrouver l’océan. Elles font même partie désormais du programme d’étude du centre puisqu’elles ont été équipées de balises GPS.
 
Bertrand Parent


Commentaires (0)



Inscription à la newsletter