SPORT

Voile : Mathilde Zampieri s’attaque au circuit mondial


Vendredi 21 Avril 2017 à 16:14 | Lu 1169 fois

WINDSURF - La jeune sportive polynésienne Mathilde Zampieri est en lice pour le circuit mondial de windsurf PWA World Tour.


Mathilde Zampieri gère sa vie sportive en parallèle de ses études. (Crédit Photo : Mathilde Zampieri)
Mathilde Zampieri gère sa vie sportive en parallèle de ses études. (Crédit Photo : Mathilde Zampieri)
Mathilde Zampieri, 16 ans, pratique le windsurf depuis 2009. Originaire d’Uturoa à  Raiatea, la jeune athlète s’attaque au mondial. Elle participe aux deux premières compétitions du PWA World Cup en Corée et au Japon le mois prochain. Son objectif ? Faire partie du top 20 pour pouvoir un jour, décrocher le titre de championne du monde ! 
 
Bonjour Mathilde, ton programme 2017 s’annonce chargé ?
"En effet ! J’ai la chance d’être présente cette année sur le circuit mondial de windsurf (PWA World Tour). Je vais donc participer aux deux premières étapes de ces championnats du monde, du 3 au 8 mai en Corée puis du 11 au 16 mai au Japon. Juste après les deux World Cup, je vais directement en France à Gruissan pour participer au Défi Wind, la plus grande compétition de windsurf au monde avec près de 1 400 participants sur la ligne de départ. Le Défi se déroule du 23 au 28 mai et mon objectif est de faire un podium chez les jeunes."
 
Tu décolles pour l’Asie bientôt, dans quel état d’esprit es-tu ?
"C’est un voyage extraordinaire, et je vais pouvoir courir avec les meilleures windsurfeuses au monde !  Du coup j’ai vraiment hâte de partir et j’espère pouvoir entrer dans le TOP 20 mondial, même si sans mentir je suis un peu stressée !"

Parles-nous de ta préparation pour ces compétitions ?
"J’ai la chance d’avoir deux coachs sportifs qui me suivent durant ma préparation. Je m’entraîne environ 10h par semaine en salle avec du cardio, du crossfit et des exercices spécifiques windsurf. Pour ce qui est de mes entraînements sur l’eau, tout dépend du vent, mais si les conditions sont bonnes je peux passer 6h par jour sur ma planche, quand je n’ai pas cours."

Tu es la plus jeune sur le tour. Selon toi, est-ce une force ou un désavantage ?
"Je suis la plus jeune sur le tour cette année, et la seule mineure d’ailleurs ! Le niveau est vraiment très élevé en PWA et y participer à seulement 16 ans c’est vraiment cool. Je n’ai rien à perdre et ces deux étapes vont me permettre de progresser énormément au contact des filles plus expérimentées. Je passe ensuite mon BAC de Français et j’enchaîne en Juillet avec la Pacific Cup qui aura lieu à Raiatea en parallèle des championnats de Polynésie."

Y a t-il d’autres polynésiennes ou françaises qui vont concourir ?
 
"Je pars avec la tahitienne Moeata Boosie, avec qui je m’entraîne depuis 3 ans. Son objectif est d’entrer dans le top10 mondial et vu son niveau, ça ne m’étonnerai pas qu’elle y arrive ! Les françaises sont hyper bien classées en PWA, comme l’ancienne championne du monde Delphine Cousin ou Marion Mortefon."

 








Dans la même rubrique :
< >

SOCIÉTÉ | TAHITI VA'A 2017 | VA'A PORTRAITS | FenuaHeroes | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | HawaikiNuiVaa2017