MONDE

Virus zika: les USA appellent les femmes enceintes à éviter les pays touchés


Samedi 16 Janvier 2016 à 12:21 | Lu 680 fois

SANTE - Les Etats-Unis ont appelé vendredi les femmes enceintes à éviter de se rendre en Guyane, en Martinique et dans une dizaine de pays touchés par l'épidémie de zika. Ce virus est véhiculé par les moustiques et il est susceptible d'entraîner des malformations congénitales.


Ce vendredi, les Etats-Unis ont appelé les femmes enceintes à éviter de se rendre en Guyane, en Martinique et dans une dizaine de pays touchés par l'épidémie de zika. Ce virus est véhiculé par les moustiques et il est susceptible d'entraîner des malformations congénitales.

"Le virus se répand assez rapidement à travers les Amériques", a mis en garde Lyle Petersen, en charge des maladies à transmission vectorielle pour les Centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC).
 
"Les femmes enceintes, quel que soit leur trimestre de grossesse, doivent envisager de reporter les voyages dans les zones où se transmet le virus zika", recommandent les CDC.
 
Les zones listées sont : la Guyane, la Martinique, Porto Rico, le Brésil, la Colombie, le Salvador, le Guatemala, Haïti, le Honduras, le Mexique, le Panama, le Paraguay, le Suriname et le Venezuela.
 
Le virus zika se transmet d'homme à homme par l'intermédiaire d'une piqûre du moustique tigre, dont il faut se protéger surtout dans la journée. Ses manifestations sont le plus souvent de type grippal (fièvre, maux de tête, courbatures) avec des éruptions cutanées et se apparaissent dans les trois à 12 jours qui suivent la piqûre par le moustique.
 
Chez les femmes enceintes, le virus peut être transmis au fœtus et entraîner des malformations congénitales ou la mort.
 
Au Brésil, plus de 3.500 cas de microcéphalie, une malformation rare du cerveau, ont été documentés entre octobre et janvier, au moment où l'épidémie de zika se répandait. Des analyses ont permis d'affirmer que dans quatre de ces cas, les fœtus avaient développé la malformation au cours de la grossesse en raison du virus. Deux femmes ont fait des fausses couches et les deux autres nourrissons sont décédés peu après la naissance.
 
Les experts ne peuvent affirmer que le Brésil connaît une hausse des cas de microcéphalie, mais, "jusqu'à ce que nous en sachions plus, et pour faire preuve de la plus grande prudence, les CDC recommandent aux femmes enceintes ou à celles qui cherchent à le devenir de prendre des précautions spéciales".
 
Il n'existe pas de traitement curatif ni de vaccin contre le zika, mais seulement des traitements des symptômes. 
 
Aux Etats-Unis un premier cas d'un nouveau-né souffrant d'une anomalie congénitale cérébrale liée à une infection de la mère enceinte par le virus Zika a été signalé . Le Département de la santé d'Hawaï a indiqué dans un communiqué publié vendredi soir que ce bébé est né dans un hôpital d'Oahu avec une microcéphalie, une anomalie rare du développement de la boîte crânienne dont le diamètre est inférieur à la normale.
 
AFP







Dans la même rubrique :
< >

SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | TE AITO | Festival des îles | Bodyboard