SOCIÉTÉ

Violences faites aux femmes : un clip pour sensibiliser


Lundi 9 Novembre 2015 à 15:25 | Lu 844 fois

MUSIQUE - Des chanteuses, animatrices télé, Miss... seront réunies dans un clip dans un but de sensibilisation. Le ministère de la Condition féminine, par l'intermédiaire de l'association Vahine Orama, souhaite changer les mentalités et prévenir les violences envers les femmes.


Moana Louis (Jase Wesson), producteur. Crédit : Tahiti Nui Télévision
Moana Louis (Jase Wesson), producteur. Crédit : Tahiti Nui Télévision
L'association polynésienne Vahine Orama a remporté un appel d'offres du ministère de la Condition féminine. Il s'agit de monter un projet afin de sensibiliser la population aux discriminations faites aux femmes. Premier volet de ce projet : la formation. Plusieurs personnes seront formées par Vahine Orama afin d'aider et d'accompagner les femmes victimes de violences. Deuxième volet : la sensibilisation dans les écoles. Avec de petites saynètes, Vahine Orama souhaite interpeller les plus jeunes afin de prévenir les violences.

Enfin, dernier volet du projet : la communication. Pour cela, Vahine Orama a fait appel à la société de production de Moana Louis afin de réaliser un clip réunissant des artistes et personnes d'influence du fenua. "J'ai été contacté par Sylvie Deschamps qui représente l'association Vahine Orama pour écrire un morceau qui parle de la condition de la femme au sens large du thème", explique Moana Louis, alias Janse Wesson. L'artiste avait déjà écrit une chanson sur ce thème pour son dernier album. "J'ai une maman, j'ai une petite soeur, j'ai une petite amie... On est tous entourés de femmes. Donc pour moi ça semble naturel de les respecter. C'est un minimum", explique Moana Louis. "Je pense qu'il faut faire un gros travail de sensibilisation pour essayer de changer les mentalités." Miss, animatrices télé... donneront de leur temps pour ce projet.  

Les femmes s'impliquent. Depuis la composition du morceau jusqu'à son interprétation. "J'ai écrit la chanson, je l'ai co-composée (...) et on est partis d'une base de ukulele qui a été créée par Tahia, une des finalistes de Nescafé star. Elle avait déjà une composition qui parle de la violence conjugale. Elle était très intéressée par ce projet", raconte Janse Wesson. 

"J'ai choisi de faire ça parce que c'est quelque chose que j'ai vécu", raconte Ashley, chanteuse qui participe à l'enregistrement du morceau. "C'est quelque chose aussi que je vois beaucoup autour de moi. Je voudrais apporter un genre de soutien, pour montrer qu'elles ne sont pas seules", confie-t-elle. 
Le clip est en cours de réalisation et sera diffusé prochainement dans les médias.

Rédaction Web (Interviews : Sophie Guébel)

Moana Louis (Janse Wesson), chanteur, producteur


Octavia et Ashley, chanteuses








Dans la même rubrique :
< >

SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | TE AITO | Festival des îles | Bodyboard