POLITIQUE

Vidéos - Gaston Flosse ou le Phoenix de la politique


Jeudi 5 Octobre 2017 à 13:19 | Lu 2527 fois

POLITIQUE - Gaston Flosse était l'invité de notre journal de mercredi. Interrogé par Sophie Guébel, à l'occasion des 40 ans du Tahoeraa Huiraatira, il est revenu sur les succès et déconvenues qui ont jalonné son parcours politique.


Crédit photo: TNTV
Crédit photo: TNTV
"Cela n'a pas toujours été simple. Il y a eu des hauts et des bas, (…) mais la famille Tahoeraa a toujours été présente, même dans les moments les plus difficiles.", déclare-t-il à propos de la longévité de son parti, créé en 1977.

Sa plus grande réussite: "Lorsque le président de la République Jacques Chirac, me nomme Secrétaire d'Etat et que je rentre au gouvernement, avec une feuille de mission difficile à remplir, mais j'ai relevé le défi."

Sa mission consistait à l'époque à "sillonner le Pacifique pour expliquer la politique de la France en Nouvelle-Calédonie que l'on devait préparer à l'auto détermination." Plus délicat, "Mon autre mission c'était d'expliquer pourquoi la France avait besoin de l'arme nucléaire en tant qu'arme dissuasive" et "me faire dire qu'il n'y avait aucun danger pour la population."

Son moment le plus difficile: "Lorsque Edouard Fritch a déposé une plainte contre moi. Etre traduit devant les tribunaux par mon gendre, mon fils spirituel. (…) Ce jour-là, j'ai vraiment pleuré".

Si au cours de son histoire le parti orange a connu pas mal de défections, depuis les dernières élections législatives il y a eu de nombreux départs, dont deux dernièrement. Pour Gaston Flosse, lapidaire, "Ils veulent être mieux placés (…)"

Déclaré inéligible par la justice, bien qu'il conteste cette décision, à la question de savoir qui prendra la tête pour mener la liste orange aux territoriales, en son absence, l'ex homme fort du Pays botte en touche: "C'est le grand conseil du Tahoeraa qui choisira la tête de liste."

Si beaucoup de transfuges du parti orange lui  reprochent ses méthodes, l'homme, véritable stakhanoviste n'est pas prêt de changer de fonctionnement. "Je suis très actif, et je veux que nos représentants à l'assemblée le soient également. Ils ont été élus pour servir le peuple." Reconnaissant que "Cela ne plaît pas toujours", pour lui, "C'est grâce à ce travail-là que le Tahoeraa Huiraatira, même au plus bas de sa vie politique, renait de ses cendres."

Avertissement à peine voilé à ses adversaires politiques qui risquent encore de se faire des cheveux blancs, car le "vieux lion" n'a pas encore poussé son dernier rugissement.
 
Rédaction web

Le reportage sur les 40 ans du Tahoeraa Huiraatira


Gaston Flosse interrogé par Sophie Guébel







SOCIÉTÉ | TAHITI VA'A 2017 | VA'A PORTRAITS | FenuaHeroes | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | HawaikiNuiVaa2017