SOCIÉTÉ

Vidéo - POD: Les Iles-sous-le-vent et le Sud des Marquises dans le viseur de la Direction de la santé !


Jeudi 23 Février 2017 à 18:42 | Lu 2038 fois

SANTE - La mise en place de la Prise observée directe (POD) en 2010 porte ses fruits aujourd'hui. La dernière évaluation de la Direction de la santé prouve qu'il n'y a plus de transmission du ver parasite, Wuchereria bancrofti, responsable de la filariose lymphatique. Mais ce constat n'est observable qu'aux Iles-du-vent, aux Australes, aux Tuamotu-Gambier et dans les îles du Nord des Marquises.


En 2008, 11,3% de la population de la Polynésie était porteuse de la filariose lymphatique. Le seuil à atteindre pour que la maladie soit éliminée étant de 1% de la population de 2 ans et plus, selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Grâce à la l'instauration de la POD en 2010, la Direction de la santé voit enfin des résultats positifs. En 2014, 0,3% de la population de la zone urbaine de Tahiti est infectée par la filariose.  Et en zone rurale, selon le recensement de 2015, 0,2% de la population est atteinte de cette maladie parasitaire.
 
"Depuis 2010 on embête les gens avec notre POD, on les oblige à avaler les comprimés devant nous, mais ça a des résultats", lance le Dr Jean-Marc SEGALIN, responsable du bureau des programmes des pathologies infectieuses, et de poursuivre, "Dans la plupart des archipels, lors de notre dernière évaluation, on a prouvé qu'il n'y avait plus de transmission. Il s'agit des Iles-du-vent y compris Moorea. Il s'agit également des Australes et des Tuamotu-Gambier. En ce qui concerne les Marquises, les résultats sont mieux dans le Nord que dans le Sud. Et pour les Iles-sous-le-vent, il y a encore du travail à faire parce que les résultats restent insuffisants".
 
La distribution des médicaments sera plus modérée donc, dans la plupart des archipels . Mais attention, ces zones là restent tout de même sous surveillance. Les personnes souhaitant prendre les médicaments contre la filariose pourront toujours se fournir dans les structures de santé de leurs îles. Par contre, pour les Iles-sous-le-vent et le Sud des Marquises, la distribution de masse des médicaments sera renforcée. Concernant les îles-sous-le-vent par exemple, 342 ambassadeurs ont été formés pour la POD. Quant à la population des Marquises du Sud, elle devra se rendre dans les structures de santé pour prendre ses comprimés.
 
Aux Iles-sous-le-vent, c'est Huahine qui est la plus touchée par la Filariose. 2% de sa population est porteuse du ver parasite, Wuchereria bancrofti. Aux Marquises, ce sont les habitants de Tahuata et Hiva Oa qui sont concernés.
 
Afin que les résultats de la Direction de la santé soient encore meilleurs que ceux des années précédentes, la POD 2017 se tiendra du 1er mars au 30 avril prochain.
 

Dr Jean-Marc SEGALIN, Responsable du bureau des programmes des pathologie inferctieuses


Rédaction Web avec Thierry Teamo et Oriano Tefau







Dans la même rubrique :
< >

Samedi 25 Mars 2017 - 16:28 Des tota pour construire un centre d'accueil

SOCIÉTÉ | FenuaHeroes | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | TE AITO | Festival des îles | Bodyboard