CULTURE

Vidéo - Alano, un enfant du fenua se lance dans la musique en métropole


Lundi 11 Septembre 2017 à 11:31 | Lu 2345 fois

PORTRAIT - Guillaume Chevalier alias Alano se lance dans la musique. Cet enfant du fenua a réalisé une cover de Tchikita de Jul et un clip tourné à Paris. Son but : se faire connaitre avant de lancer ses propres titres. Sa première vidéo publiée vendredi sur sa page a déjà été partagée plus de 132 fois. D'autres covers sont en préparation, ainsi que le clip de sa première chanson.


Même s'il vit en métropole aujourd'hui, Guillaume se sent avant tout Polynésien. Arrivé à 12 ans au fenua il n'en est reparti qu'à 21 ans pour faire ses études. "J'ai grandi entre la métropole et le fenua, mais je me sens beaucoup plus Tahitien que métropolitain dans ma manière d'être". C'est d'ailleurs le fenua qui l'inspire lorsqu'il chante. "Venir de Tahiti quand tu habites en France, c'est toujours un peu particulier, ce n'est pas vraiment la même mentalité, la même manière de vivre, donc c'est vrai que mon fenua me manque beaucoup et me pousse à beaucoup écrire et composer. "

Faire de la musique son métier ? Ce n'était pas vraiment l'objectif de Guillaume au départ. "Au tout début, je ne jouais même pas de guitare, je chantais uniquement. Mon ami de l'époque, Aremiti Chansin, lui, jouait de la gratte. Je lui ai demandé de m'apprendre et on a fini par jouer et chanter tous les deux."

Lorsque le jeune homme quitte le fenua pour retourner en métropole, c'est pour suivre des études... d'espagnol. "J'aimais l'idée d'enseigner l'espagnol à des enfants." C'est d'ailleurs ce qu'il a fait, un temps, avant de finalement choisir la musique. 

Après Tchikita, Alano réalisera encore plusieurs covers et leurs clips.  Il lancera ensuite son premier titre : Amore Mio. "Les prises de vue pour le clip sont maintenant terminées, il ne nous reste plus qu'à le monter(...)". Ses autres créations seront dévoilées petit à petit afin, il l'espère, de toucher un large public . "On travaille pour ça depuis très longtemps et on veut vraiment faire quelque chose qui plaira aux gens".

Guillaume vit en région parisienne mais il ne rêve que d'une chose : revenir en Polynésie ! "Revenir me semble évident mais c'est vrai que ce n'est pas facile." L'artiste espère un jour avoir la chance de faire un concert au fenua devant ses amis et sur l'île qui l'a vu grandir. 

Manon Della-Maggiora








Dans la même rubrique :
< >

Samedi 18 Novembre 2017 - 09:56 Ana'ite ou le savoir polynésien à portée de clic

SOCIÉTÉ | TAHITI VA'A 2017 | VA'A PORTRAITS | FenuaHeroes | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | HawaikiNuiVaa2017