POLITIQUE

Vers une exploitation industrielle de phosphate à Makatea


Mercredi 18 Mai 2016 à 18:17 | Lu 1089 fois

CONSEIL DES MINISTRES - La société Avenir Makatea a procédé à des prélèvements sur l'île de Makatea en août 2014 et en mai 2015. L'analyse des échantillons a révélé la présence de phosphate résiduel en quantité suffisante pour envisager une exploitation industrielle sur une période de 16 ans. La société envisage de déposer une demande de concession en 2016.


Crédit photo : Tahiti Nui Television
Crédit photo : Tahiti Nui Television
Afin de se préparer à cette éventualité, les volets relatifs à l’environnement, au foncier, à la fiscalité, à la réglementation et aux infrastructures et équipements ont été esquissés. Néanmoins, le gouvernement souhaite s’assurer, en premier lieu, que les conditions favorables à l’exploitation seront réunies avant de procéder à l’instruction de la demande de concession. Il est ainsi demandé à la société de démontrer la faisabilité économique du projet et ses apports bénéfiques pour la population et les propriétaires terriens de l’île.

Une étude d’impact environnemental devra également mettre en évidence les conséquences minimes pour l’environnement et les espèces végétales et animales de l’île ainsi que les moyens pour les protéger. Les méthodes de réhabilitation des terres devront être également décrites dans l’étude. Le souhait du gouvernement est de rassembler les différents protagonistes autour du même sujet et de répondre aux questions suivantes : "Est ce qu'il vaut mieux aujourd'hui avoir une île où rien n'est exploité et exploitable, tout simplement parce qu'il y a des trous qui vont 70 mètres, 90 mètres sur place et les propriétaires terriens ne peuvent rien faire avec leur terrain, où est ce que le moment n'est pas venu de permettre la réalisation d'un projet comme celui-ci, et qui permettra la restitution des terres viabilisée pour faire des activités agricoles, du tourisme, voire meme des équipements publics qui existent aujourd'hui et qui permettrait à makatea enfin, de s'ouvrir sur la Polynésie", a déclaré Jean-Christophe Bouissou, porte-parole du gouvernement.
 
Parallèlement à ces études, des rencontres sont prévues avec la population et les propriétaires de l’île, en concertation avec les instances communales et du Pays, afin d’apprécier le degré d’acceptation du projet. Lorsque toutes les conditions favorables auront été réunies, la phase d’instruction de la demande pourra alors démarrer. Un comité de projet interministériel est proposé d’être mis en place pour le suivi de cette consultation. En accompagnement au développement des projets miniers, le Conseil des ministres a également pris acte de la nécessité de réformer le code minier polynésien et de renforcer les moyens dédié à l’instruction des dossiers dans le secteur des mines.
 

Rédaction web avec communiqué de presse 


Les autres sujets du compte-rendu du Conseil des ministres : 

> Location d’un lot dépendant du lotissement agricole « Faaroa » à Raiatea
 
> Séminaire d’information sur le management de l’énergie
 
> Financement du programme de logement social 2016 par le Groupe Caisse de Dépôts et Consignations
 
> Octroi d’une subvention à l’AISPF
 
> Projet de loi du Pays relative aux organismes privés de logement social
             
> Création de la Délégation à l’Habitat et à la Ville
 
> Mise en place de la Commission Locale de l’Espace Maritime (CLEM) pour la révision du PGEM de Moorea
 
> Révision du label "Réserve de biosphère" de la commune de Fakarava
 

compte_rendu_du_conseil_des_ministres___mercredi_18_mai_2016.docx Compte rendu du Conseil des Ministres - mercredi 18 mai 2016.docx  (255.38 Ko)








Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 14:32 Trois candidatures confirmées et une inconnue

Jeudi 1 Décembre 2016 - 17:25 Le budget 2017 adopté par 33 voix pour

SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | TE AITO | Festival des îles | Bodyboard