POLITIQUE

Vers un musée de l'histoire du nucléaire en Polynésie


Vendredi 11 Avril 2014 à 09:59 | Lu 91 fois

ARMÉES. Le Comsup quitte le Taaone dans deux ans.


"Il n’est pas sain de cacher ou d’ignorer 50 ans d’histoire de notre pays, histoire dans laquelle le nucléaire a joué un rôle important"

Anne Cullère a rencontré Edouard Fritch mercredi 9 avril.
Anne Cullère a rencontré Edouard Fritch mercredi 9 avril.
L’amiral Anne Cullère a rendu visite au président de l'assemblée de la Polynésie française Édouard Fritch mercredi 9 avril dernier. Ils ont notamment évoqué le dossier CRSD (Contrat de réhabilitation des sites de défense). L’amiral a confirmé que la direction du Comsup quittera le site de Taaone dans deux ans. Ils ont également échangé sur le devenir de la Maison de la France libre ainsi que de la pertinence de créer en Polynésie française un espace dédié à l’histoire de la Polynésie française de ces 50 dernières années. "Il n’est pas sain de cacher ou d’ignorer 50 ans d’histoire de notre pays, histoire dans laquelle le nucléaire a joué un rôle important". Enfin, l’amiral et le président de l’assemblée ont convenu qu’il serait opportun d’organiser une réunion d’information sur le dispositif Telsit de surveillance géo-mécanique de l’atoll de Moruroa en invitant les 57 représentants à se rendre sur place pour en parler. 






Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 15:10 Edouard Fritch rencontre les maires

SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | TE AITO | Festival des îles | Bodyboard