SOCIÉTÉ

Université : de nouvelles filières adaptées au marché de l'emploi


Lundi 19 Septembre 2016 à 18:00 | Lu 3078 fois

FORMATION - L'Université de la Polynésie française (UPF) travaille sur une nouvelle carte de formation. Cette année, deux nouveaux DUT sont mis en place. Et d'autres formations se préparent pour l'année prochaine.


Crédit : Tahiti Nui Télévision
Crédit : Tahiti Nui Télévision
L'université de la Polynésie française prépare sa rentrée solennelle. Elle aura lieu le 22 septembre. À cette occasion, 12 majors de promotions y seront récompensés et recevront chacun un chèque de 100 000 Fcfp de la part de plusieurs entreprises et organismes du fenua.

Chaque année, 360 étudiants environ valident leur licence à l'Université d'Outumaoro. 55% d'entre eux poursuivent leurs études, 24% cherchent un emploi, mais sans succès.
Aujourd'hui, être diplômé devient indispensable pour trouver un emploi. "Ce qui est important de dire, et ça c'est indéniable, c'est qu'avec un diplôme du supérieur, on a 4, 5 fois moins de risque d'être au chômage que sans diplôme. C'est ça qui est important", déclare Eric Conte,directeur de l'UPF. 

L'UPF prépare une nouvelle carte de formation. Cette année déjà, deux nouveaux diplômes universitaires de technologie (DUT) ont été mis en place. "Nous avons travaillé en partenariat avec l'université pour le contenu de ces DUT de façon à ce qu'ils collent avec les besoins des entreprises du territoire. L'université est venue à notre rencontre et c'est avec plaisir qu'on a travaillé avec eux puisque l'objectif c'est que les jeunes diplômés s'insèrent auprès des entreprises du territoire, voire créent leur entreprise. mais l'objectif premier déjà c'est de s'insérer dans le tissus économique", souligne Patricia Lo-Monaco, présidente de la commission emploi au Medef. 

D'autres formations devraient voir le jour prochainement.Un master en énergies renouvelables, une formation en comptabilité, une prépa math sup' maths spé, mais aussi une prépa Sciences Po sont attendus... "Les choses se font progressivement. Nous sommes dans une phase de préparation de notre futur contrat quinquennal qui commence en 2017 où on revoit toutes nos formations, on les rénove, on les complète, et puis aussi on réfléchit, on réoriente nos activités de recherche", explique Eric Conte. 

L'Université s'intéresse aussi à la recherche. "Nous sommes la plus importante force de recherche en Polynésie. Il ne faut pas l'oublier. (...) Les enseignants qui sont ici sont des enseignants chercheurs. La moitié de leur temps, ils la consacrent à la recherche. Nous avons des grands projets en recherche", lance le directeur de l'UPF. L'établissement a pour objectif de créer la première Maison des sciences de l'homme en Outremer. 

Prochainement, le Sefi pourrait mettre en place une cellule de gestion et de prévision des emplois et compétences. L'Agence française de développement (AFD) devrait venir réaliser une expertise en novembre. Ce projet permettrait d'anticiper et d'adapter encore mieux les filières d'études au marché de l'emploi. 
 
Rédaction web avec Maite Mai

Patricia Lo-Monaco, présidente de la commission emploi au Medef


Eric Conte, président de LUPF








Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 11:38 Huit lettres pour montrer sa solidarité

SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | TE AITO | Festival des îles | Bodyboard