POLITIQUE

Une visite pleine de promesses


Lundi 22 Février 2016 à 19:10 | Lu 1247 fois

C’est durant sa rencontre avec les élus du pays que le Président de la République a choisi, à la mi journée, de procéder à une série d’annonces. Des annonces accueillies par des applaudissements répétés. Edouard Fritch était visiblement ému et touché.


Le tourisme est la grande priorité du pays, c’est ce qu’a déclaré, au cours de son discours, le chef de l’Etat. Un secteur qu’il souhaite développer de manière « considérable », ce sont ses termes. « Vous recevez 200 000 touristes par an. J’allais dire : seulement 200 000 touristes ? », « Il faut qu’on améliore très sérieusement les dessertes aériennes, à commencer par l’aéroport de Faa’a, et je suis prêt, au nom de l’Etat, à ce que nous puissions soutenir cet investissement qui est indispensable. »
 
Le tourisme, fleuron polynésien d’une économie locale plus vigoureuse : c’est ce qu’espère le président de la République. Pour François Hollande : « l’essentiel, c’est l’avenir. C’est le développement économique. Nous avons besoin qu’il y ait davantage de croissance. »
 
Une croissance qui après le tourisme, pourrait s’appuyer sur les investisseurs nationaux et étrangers, grâce, notamment, à la défiscalisation proposée jusqu’en 2025.
 
Autre secteur que le chef de l’Etat entend développer : celui de la Santé. L’hôpital va bénéficier d’un prêt de l’AFD d’1,7 milliards de francs pour s’équiper en matériel plus performant. 700 millions de francs seront par ailleurs octroyés au service oncologie du CHPF et trois médecins seront affectés à ce service.
 
En matière de logement social, le président de la République promet la mise en place d’une politique innovante, déjà amorcée grâce à la cession gratuite de terrains publics : les terrains militaires. La Polynésie va également bénéficier du concours de l’agence de rénovation urbaine. 
 
La Défense n’a pas été oubliée : Un navire multimissions est attendu au courant du second semestre de cette année, pour sécruiser davantage la ZEE.
 
Enfin : c’est le principe d’égalité, plusieurs fois évoqué tout au long du discours présidentiel, qui le conclut.  Une égalité de niveau de vie entre l’hexagone et l’outre mer, et qui pourrait se définir grâce à des accords de Papeete pour le développement de la Polynésie française dans la République. 
Laure Philiber





SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | TE AITO | Festival des îles | Bodyboard