CULTURE

Une conférence sur les langues polynésiennes et le plurilinguisme


Lundi 12 Octobre 2015 à 10:50 | Lu 360 fois

UPF - Mirose Paia et Jacques Vernaudon font une conférence ce jeudi à l'université de Polynésie française, sur le thème : "Langues polynésiennes et plurilinguisme : qu’avons-nous appris de dix ans d’enseignement expérimental en Polynésie française ?"


Jacques Vernaudon et Mirose Paia (Crédit : UPF)
Jacques Vernaudon et Mirose Paia (Crédit : UPF)
Depuis les années 1960, la Polynésie français connaît un changement linguistique majeur. Le français tend à remplacer les sept langues polynésiennes autochtones, dont la plus parlée, le tahitien, dans la plupart des situations de la vie quotidienne, y compris dans le giron familial.

Dans le prolongement des efforts de revitalisation linguistique engagés à partir des années 1980, le gouvernement local a expérimenté, depuis 2005, trois programmes expérimentaux bilingues français-tahitien successifs à l’école primaire, dont un financé par l’Agence Nationale de la Recherche et un autre par le Fond d’Expérimentation pour la Jeunesse. Cette démarche vise à rompre avec le modèle éducatif monolingue, à revitaliser un patrimoine culturel et linguistique perçu comme menacé et à promouvoir un bilinguisme additif.

L’originalité de ces programmes, comparativement aux précédents, est qu’ils ont été systématiquement évalués selon deux axes complémentaires, l’un psycholinguistique (évaluations en français et en tahitien d’une cohorte d’élèves), l’autre sociolinguistique (enquêtes sur les pratiques et les représentations enseignantes, parentales et enfantines).

Cette communication proposée par le Laboratoire EASTCO, présentera les principales conclusions de ces évaluations et ouvrira la discussion sur les enjeux contemporains de politique linguistique.
 
D'après communiqué de presse.

Biographie des conférenciers :

Mirose Paia : maître de conférences en langues et littératures polynésiennes à l’Université de la Polynésie française et membre du laboratoire EASTCO (Sociétés traditionnelles et contemporaines en Océanie) depuis 2014, elle forme les enseignants du premier et du second degrés en langues polynésiennes, en linguistique et en didactique des langues. Elle créée des supports d’enseignement du tahitien. Précédemment détachée au ministère de l’Éducation de la Polynésie française, depuis 2007, à la tête de la cellule des langues et cultures polynésiennes, elle a coordonné les dispositifs expérimentaux d’enseignement bilingues à l’école primaire.

Jacques Vernaudon: maître de conférences en linguistique à l’Université de la Polynésie française et membre du laboratoire EASTCO depuis 2013, il a précédemment enseigné pendant douze ans à l’Université de la Nouvelle-Calédonie. Ces recherches se concentrent sur deux dimensions complémentaires, l’une centrée sur la description des langues océaniennes, l’autre sur l’enseignement de ces langues dans un contexte multilingue.







Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 8 Décembre 2016 - 16:19 Le conservatoire fait son gala

Jeudi 8 Décembre 2016 - 11:32 Métissage d'oeuvres à la galerie Winkler

SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | TE AITO | Festival des îles | Bodyboard