BUZZ

Une association de défense des animaux accusée d'avoir volé le chien d'un SDF


Jeudi 24 Septembre 2015 à 08:06 | Lu 1212 fois

PARIS - Une vidéo postée sur YouTube fait scandale depuis ce samedi. On y voit le président de l'association Cause animale Nord, Anthony Blanchard, s’emparer du chien d’un SDF, à Paris. Le mis en cause se défend et parle d'une manipulation de la vérité.


Une association de défense des animaux accusée d'avoir volé le chien d'un SDF
La courte vidéo postée ce samedi cumule déjà plus de 200 000 vues. Depuis, elle a été reprise et postée plusieurs fois et amplifie la polémique. Les événements se déroulent très rapidement et les images sont chocs. Dans cette vidéo, on voit un homme en blouson et casquette blanche, Anthony Blanchard, maîtriser un SDF au sol. Il s’empare du chien malgré les cris et les pleurs de son propriétaire. Le président de l'association Cause animale Nord remet le chiot à une autre personne qui part avec en courant.

Ce mercredi, suite au vif scandale suscité par cette vidéo, une pétition en ligne a été lancée sur le site Change.org. Elle est adressée au tribunal de grande instance de Lille. La pétition réclame l’ouverture d’une enquête sur le fonctionnement de Cause animale Nord. 102 085 personnes soutiennent déjà cette cause, il manque encore un peu plus de 47 000 signatures pour avoir gain de cause.

Selon le 20 minutes, ce jeudi, Anthony Blanchard, déclare : "Je n’arrête pas de recevoir des menaces de mort par téléphone suite à cette vidéo". Selon lui, tout cela relève de la manipulation d’images : "Vue comme ça, la séquence est violente, reconnaît-il. Mais la vidéo ne montre qu’une partie de la vérité". Le président de Cause animale Nord se défend des diverses accusations et il explique avoir agi parce que le chien en question " était drogué, non identifié et trop jeune pour être ainsi sur la voie publique ".
L'issue de la pétition devrait apporter "des preuves" que le chien était effectivement drogué. Anthony Blanchard reconnaît n'avoir "aucun mandat pour saisir un animal ", mais affirme qu'il a agi "pour le bien-être" de celui-ci.

L’association devrait déposer plusieurs plaintes, notamment contre l’auteur de la vidéo qui est accusé de chantage. " J’ai reçu des SMS avant la diffusion pour m’avertir que si je ne rendais pas le chiot, le film serait posté sur YouTube pour faire le buzz ", ajoute Anthony Blanchard. La police parisienne en charge de la cybercriminalité suite au visionnage de la vidéo aurait pris l'affaire en charge. L'enquête pourrait aller au-delà du simple vol du chiot.








Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 8 Décembre 2016 - 11:48 Quand Greenpeace s'inspire des Simpson

Mercredi 7 Décembre 2016 - 10:32 Arrêté alors qu’il vivait derrière son armoire

SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | TE AITO | Festival des îles | Bodyboard