SOCIÉTÉ

Une Polynésienne à La Haye


Mardi 21 Avril 2015 à 17:09 | Lu 717 fois

Droits. Hiriata Brotherson représentera l'antenne polynésienne de la Ligue internationale des femmes pour la paix et la liberté lors de la commémoration des 100 ans du groupement au Pays Bas du 22 au 29 avril


Hiriata Brotherson (source Facebook)
Hiriata Brotherson (source Facebook)
La Ligue internationale des femmes pour la paix et la liberté (Women International League for Peace and Freedom, WILPF) fête, du 22 au 29 avril prochains ses 100 ans. Pour l’occasion des milliers de femmes, issues de tous les pays, se rassembleront à La Haye aux Pays-Bas. La Polynésie sera également représentée, par Hiriata Brotherson.

Étudiante en Droit à Genève (Suisse), la jeune femme, bilingue, a l’habitude des congrès internationaux. Elle a déjà effectué différents stages dans les instances internationales. Préoccupée par son fenua, son avenir et celui de l’ensemble de la population jeune, elle est également engagée, via la WILPF, dans l’émancipation et l’autonomisation des femmes, la fin de la guerre dans le monde,la fin du nucléaire ainsi que le droit inaliénable des peuples autochtones à choisir leur destinée propre.

À La Haye, Hiriata aura l’occasion de représenter la section polynésienne pendant les rencontres des sections des pays d’Asie Pacifique (Océanie). Il s’agira pour elle de poser les premiers jalons d’une collaboration active avec les membres de la ligue dans la région Pacifique dans le cadre, par exemple, de l’étude des problématiques touchant nos pays (droits des femmes et des peuples autochtones, vigilance redoublée dans le domaine des stratégies géopolitiques dans notre région, préservations de nos ressources et de nos environnements…).
Hiriata Brotherson devra également présenter, pour la section polynésienne, deux résolutions. L’une relative aux conséquences des essais nucléaires en Polynésie, l’autre relative à la mise en place d’un programme de formation à l’autonomisation des femmes grâce à la création d’emplois afférents à l’économie verte. 

La WILPF  a été fondée en 1915. Un an après l’entrée des pays d’Europe dans le premier conflit mondial, pus d’un millier de femmes s’étaient données rendez-vous à La Haye pour dire "non à la guerre".  Aujourd'hui, la WILPF est une instance consultative au sein de l’Organisation des Nations Unies. Au fenua, cela fait 30 ans qu'une antenne de la WILPF a été créée. 


 







Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 11:38 Huit lettres pour montrer sa solidarité

SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | TE AITO | Festival des îles | Bodyboard