BUZZ

Un petit Américain cancéreux émeut les internautes chinois


Jeudi 14 Janvier 2016 à 09:45 | Lu 633 fois

ÉTATS-UNIS - Un garçonnet américain de huit ans, atteint d'un cancer en phase terminale, suscite un fort élan de sympathie parmi les internautes chinois. Ils ont été touchés par le souhait de l'enfant d'être "célèbre en Chine" avant son décès.


Crédit : Page Facebook Praying for Dorian
Crédit : Page Facebook Praying for Dorian
Dorian Murray, originaire de l'Etat américain de Rhode Island (nord-est), a été diagnostiqué à l'âge de 4 ans d'un rhabdomyosarcome, un cancer parmi les plus fréquents chez les enfants.
Début janvier, sa famille a décidé de stopper tout traitement après avoir appris que la maladie s'était étendue à la moëlle épinière et au cerveau de l'enfant. 
 
Le garçon avait alors déclaré à son père Chris qu'avant "d'aller au ciel", il "aimerait être célèbre en Chine... parce qu'ils ont ce pont", en référence à la Grande muraille.
La famille avait posté lundi cette conversation sur sa page Facebook "Praying for Dorian" ("Prière pour Dorian"), un échange qui, une fois traduit en chinois, est devenu viral en Chine malgré le blocage du réseau social dans le pays.
 
Des milliers de Chinois de tous âges ont ensuite posté sur internet des photos d'eux sur la Grande muraille et d'autres lieux emblématiques, la plupart tenant dans leurs mains des panneaux ou feuilles affichant des messages manuscrits en anglais, ponctués du mot-dièse de la famille, "#D-Strong".
 
"Les enfants (...) ont tous participé afin de rendre Dorian célèbre en Chine", pouvait-on lire sous la photo d'une classe de maternelle pékinoise.
 
"Dorian, tu es notre champion du monde !", "on prie pour toi !", "j'ai envie de pleurer" sont les commentaires qui revenaient le plus sur le populaire réseau social Weibo, où "D-Strong" était jeudi l'une des expressions les plus recherchées.
"J'espère qu'il sera ému et se rétablira", commentait une internaute. 
"On ne peut réduire les Chinois au tapage, à l'impolitesse et à la saleté", se réjouissait un autre, ravi de cet élan de solidarité permettant selon lui aux étrangers de "mieux connaître la Chine".
 
La famille de Dorian s'est déclarée sur Facebook "complètement émerveillée" de la réaction chinoise. 
La Chine contrôle de façon draconienne l'internet, les contenus sensibles y étant effacés alors que des sites occidentaux comme Facebook, Twitter, ou Google sont bloqués.
L'histoire et la photo de Dorian faisaient cependant la une jeudi du quotidien officiel China Daily, et l'agence Chine nouvelle s'émerveillait de "l'imagination" du garçon, qui "a transformé une (Grande) muraille anti-invasion en un pont reliant les coeurs par-delà les océans".
 
AFP

 
A couple of the first photos to come in!! The power of social media!!!! More are coming in!! Dorian is going to be so pleased!!! Keep them coming!!! #dstrong
Posté par Praying for Dorian sur dimanche 10 janvier 2016











Dans la même rubrique :
< >

Samedi 10 Décembre 2016 - 07:01 Pour sauver son chien, il boxe un kangourou

SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | TE AITO | Festival des îles | Bodyboard