FAITS DIVERS

Un pêcheur part sans fusée ni moyen de communication


Lundi 2 Juin 2014 à 16:40 | Lu 137 fois

FAKARAVA. Il a été retrouvé le lendemain de sa disparition, sain et sauf, mais les recherches ont mobilisés de lourds moyens.


Un pêcheur part sans fusée ni moyen de communication
Samedi 31 mai vers 19h30, le MRCC (Centre de sauvetage en mer) est avisé qu'un Poti marara parti pêcher le matin vers 9h30 depuis l'atoll de Fakarava n'était toujours pas rentré. Il n'y avait qu'une seule personne à bord, partie sans moyen de communication ni de fusée de détresse.
Mobilisé le dimanche 1er juin au matin, le Gardian des forces armées en Polynésie française a localisé le navire à 11h50, non loin du platier. En parallèle six moyens nautiques de Fakarava participaient aux recherches depuis le lever du jour.
Guidée par le Gardian, la vedette Kariga 2 a pris en charge le naufragé peu après 15 heures pour le ramener à Fakarava, laissant le bateau de pêche échoué sur le récif.
Suite à une voie d'eau, le navire a dérivé vers l'atoll de Toau durant la nuit.
Le MRCC rappelle que les sorties en dehors du lagon doivent être effectuées avec des embarcations équipées d'instruments de navigation adaptés, et munies au minimum de moyens de communication tels que la VHF ou le téléphone portable. Les fusées de détresse et les feux à main doivent également être présents à bord
Lire le communiqué du MRCC dans son intégralité :

communique_de_presse__op_141.pdf Communiqué de presse OP 141.pdf  (260.41 Ko)



Tags : Tuamotu





Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 17:49 12 ans de prison pour le père incestueux

SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | TE AITO | Festival des îles | Bodyboard