MONDE

Un nouvel ouragan menace Saint-Martin qui s'apprête à passer en alerte rouge


Lundi 18 Septembre 2017 à 10:36 | Lu 2929 fois

MARIA - La Martinique est passée lundi en alerte violette cyclonique et la Guadeloupe en alerte rouge. L'île de Saint-Martin passera en alerte rouge à 19h (1H00 mardi en métropole) en prévision du passage de l'ouragan Maria, ont annoncé les autorités, qui se préparent pour "l'hypothèse la plus pessimiste".


Le gouvernement, accusé par une partie de l'opposition et des habitants sur place d'avoir tardé à envoyer secours et renforts policiers dans les deux îles où Irma a fait 11 morts et des centaines de millions d'euros de dégâts, a annoncé l'envoi de 110 militaires de la protection civile en Guadeloupe.

Avec des vents soufflant jusqu'à 200 km/h, Maria n'était plus, à 14H00 (heure locale), qu'à 70 kilomètres de la Martinique. L'île est passée en alerte "violette" c

A Saint-Martin, l'arrivée de l'ouragan, actuellement classé en catégorie 3, est prévue pour mardi aux large des îles du Nord et la préfecture s'attend à ce qu'il se renforce en catégorie 4 après son passage en Guadeloupe.
"Nous serons très attentifs à sa trajectoire, nous nous préparons sur l'hypothèse la plus pessimiste", a indiqué la préfète déléguée de Saint-Martin et Saint-Barthélemy Anne Laubiès lors d'un point presse.

La circulation sera interdite par arrêté de lundi 19H à mercredi matin 6H00 (de mardi matin à 1H00 à mercredi 12H00 à l'heure de métropole).
"On a du mal à définir la trajectoire une heure et demie deux heures avant parce que notre relais sur la partie hollandaise est complètement HS. Donc nous prenons les précautions les plus extrêmes", a expliqué Daniel Gibbs, président de la collectivité.

Selon la préfète, Maria est un "cyclone d'eau" et le risque principal sont les inondations, avec des prévisions de précipitation entre 100 et 400 ml d'eau (équivalentes à celles dues au passage d'Irma). 
Les abris ont donc été "réactivés" et les zones inondables réévaluées. L'interdiction de circuler doit permettre aux services concernés de faire des reconnaissances pour déblayer les objets dangereux.
"On sort d'Irma, on s'est concentré sur ce qui restait, sur 9 abris identifiés, 3 ou 4 sont susceptibles d'accueillir la population", a précisé M. Gibbs. Une expertise est en cours et la liste sera publiée lundi en fin de journée.
La préfète appelle également les habitants à aller s'abriter chez des amis ou de la famille.

Selon Mme Laubiès, plus de 6 000 personnes ont quitté l'île (rapatriés sanitaires et départs) sans compter les touristes, sur une population de 35 000 habitants de la partie française de l'ile.

Afin d'éviter les effets d'embâcle (accumulation de matériaux dans un cours d'eau), les étangs vont être nettoyés, a indiqué la préfète qui demande aux habitants qui sont en zone inondable de garer leurs voitures en hauteur.
Un premier accueil des écoliers prévu mardi a également été reporté, un point sera fait mercredi matin pour le reprogrammer.
Saint-Martin et Saint-Barthélemy devraient voir passer Maria à 150 km au sud de leurs côtes mardi, selon Météo France.
 
Avec AFP







Dans la même rubrique :
< >

Samedi 18 Novembre 2017 - 16:22 Manushi Chhilar, reine du monde

SOCIÉTÉ | TAHITI VA'A 2017 | VA'A PORTRAITS | FenuaHeroes | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | HawaikiNuiVaa2017